Nouvelles recettes

Les olives de Todd English saisies plus de 780 000 $ et plus

Les olives de Todd English saisies plus de 780 000 $ et plus

Dans le Media Mix d'aujourd'hui, les hiboux illustrent la puissance du café, et Marilyn Hagerty passe en revue Applebee's

Jane Bruce

Le Daily Meal vous apporte les plus grandes nouvelles du monde de l'alimentation.

Hiboux au café : Une illustration adorable montre à quel point vous obtenez de la caféine à partir de divers types de boissons au café, via les hiboux. [Calamar qui rit]

Marilyn Hagerty sur Applebee's: La critique gastronomique préférée des États-Unis donne son avis sur Applebee's, avec de bonnes portions et un service amical. [Héraut de Grand Forks]

Olives de Todd English saisies : La succursale de Boston du restaurant du chef a été saisie, car le restaurant devrait 780 000 $ en frais et loyer. [Mangeur]

Coffee Shop vs 4 juillet : Un café britannique a fermé le 4 juillet, avec une pancarte effrontée (espérons-le sarcastique) déplorant la perte des colonies américaines. [Neatorama]


À peine un mois après la fermeture de Todd English's Figs sur Charles Street pour réparations, puis sa réouverture, il est à nouveau fermé.

Sara a pris cette photo de la fenêtre ce soir, présentant des excuses importantes pour avoir été "temporairement" fermée. Le restaurant est l'un des trois derniers avant-postes de l'empire anglais de Boston, qui se réduit rapidement, les autres étant les autres Figs à Charlestown et Bonfire à l'aéroport de Logan.


Palourdes à la vapeur dans un bouillon de chorizo ​​Jalapeño

  • 30 palourdes, nettoyées
  • 10 onces de saucisse chorizo
  • 5 gousses d'ail écrasées
  • 1 julienne d'échalote
  • 1 piment jalapeño râpé
  • 1,5 cuillères à soupe de persil italien haché
  • 1 tasse de vin de Chablis
  • 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • 2 onces de beurre
  • Sel et poivre au goût

Dans une sauteuse à feu moyen, cuire le chorizo ​​jusqu'à ce qu'il soit à peine cuit. Ajouter l'ail et les échalotes et faire revenir jusqu'à ce que les échalotes deviennent translucides. Ajouter le jalapeño et les palourdes, puis ajouter le vin blanc pour déglacer. Couvrir la sauteuse et réduire le feu pour laisser mijoter, puis cuire jusqu'à ce que les palourdes soient ouvertes. Jetez les palourdes qui ne s'ouvrent pas. Retirez les palourdes de la poêle et portez la liqueur résultante à ébullition. Incorporer le beurre, ajouter le persil et verser la sauce sur les palourdes.


Le groupe Gerber exploite désormais les olives de New York de Todd English

Chef Todd anglais Lieu de 14 ans de Olives à New York est sur le point d'avoir beaucoup moins de Todd English-y. Les Boston Globe rapporte que le Groupe Gerber "a repris les opérations d'Olives à W Union Square la semaine dernière." Gerber Group exploite plusieurs restaurants et bars à travers le pays avec des lieux comme Whiskey Blue et Living Room. Les représentants de l'anglais disent au Globe que le restaurant a en fait été "autorisé par le groupe Gerber" et que "les menus, le nom et le concept restent les mêmes". Le représentant a également déclaré que l'anglais était "toujours impliqué".

On ne sait pas encore si le nom d'English continuera d'être officiellement associé au restaurant. Le site Web fait toujours référence au restaurant sous le nom de "Todd English's Olives" et a sa photo dans un diaporama d'introduction sur la page d'accueil. Il est également difficile de savoir si l'anglais a toujours des parts dans l'entreprise.

English s'est retiré de plusieurs de ses établissements depuis un an. En juillet, les olives originales à Charlestown, MA ont été saisies sur un Dette de 780 000 $. Puis, en octobre, English était sur le point de rompre les liens avec le Bellagio de Las Vegas (qui n'a pas renouvelé son contrat pour y diriger Olives) mais a fini par rester. En décembre, l'anglais s'est séparé de MCXDC à Washington, soi-disant pour « rester concentré sur nos principales marques de restaurants ». Comme les olives ?


Irvington remplace Todd English’s Olives NY

En 2001, Todd English's Olives NY, au W ​​Union Square Hotel, était l'endroit où aller, surtout si vous cherchiez une scène de « Sex and the City » pour accompagner vos raviolis de châtaignes à la sauce bolognaise de chevreuil, arrosés de un Appletini.

Bien sûr, les temps changent et les points chauds diminuent, mais les olives ont tenu le coup plus longtemps que beaucoup, environ 13 ans.

Au début de 2014, le groupe Gerber, qui exploitait un salon au sous-sol transformé en espace événementiel au W ​​qui avait lui-même quelques incarnations, dont Underbar et Lilium, a repris les opérations du restaurant et l'a rapidement renommé 201, d'après l'adresse de l'hôtel, 201 Avenue du Parc Sud. Cette semaine, il rouvre sous le nom d'Irvington rénové, un hommage à Washington Irving, dont un buste réside au coin de la rue, à l'extérieur du lycée Washington Irving, sur East 17th Street et Irving Place.

"C'est un type new-yorkais par excellence", a déclaré Scott Gerber, directeur général du groupe Gerber, de M. Irving, auteur, diplomate et historien.

Le restaurant présente de nombreux écrits de M. Irving, a déclaré M. Gerber, ainsi qu'une nouvelle peinture murale humoristique de Marcus Pierce accrochée au-dessus de la cuisine ouverte qui présente l'une des créations les plus classiques de M. Irving de sa nouvelle de 1820, La légende de Sleepy Hollow.


TV chef Todd English dans l'eau chaude financière

(MoneyWatch) Le célèbre chef de la télévision Todd English fait face à des problèmes redoutables. Ce n'est pas une mauvaise cargaison de poisson, un lave-vaisselle cassé ou une ruée vers le dîner avec la moitié du personnel malade. Son entreprise, Todd English Enterprises, a fait l'objet de pressions judiciaires dans le cadre de plusieurs poursuites pour non-paiement présumé de sommes importantes. Et le résultat est que ses restaurants sont fermés, et non de sa volonté.

Le propriétaire de l'immeuble abritant son premier grand succès, Olives, dans le quartier de Charlestown à Boston, aurait saisi la propriété pour plus de 780 000 $ en loyer et intérêts courus prétendument impayés. En septembre dernier, Carey Realty et City Square Holdings ont poursuivi la société. Todd English Enterprises a publié une déclaration selon laquelle le restaurant rouvrirait dans un « nouvel endroit brillant ».

Un incendie avait fermé Olives pendant deux ans. Selon le procès, William Carey a affirmé qu'English avait cessé de payer le loyer des mois avant l'incendie. Carey a également affirmé que l'incendie était dû au fait qu'Anglais ne nettoyait pas la graisse des conduits du restaurant.

Ce n'est que le dernier problème rencontré par Todd English Enterprises. En mai, Kingfish Hall dans le Faneuil Hall de Boston a fermé ses portes après que l'entreprise aurait été poursuivie pour 1 million de dollars, principalement en loyers en souffrance. Selon un rapport du Boston Globe, l'espace s'est retrouvé avec des milliers de dollars de dommages physiques.

Selon le Boston Globe, en septembre dernier, English était le défendeur dans au moins six poursuites "liées à des réclamations de factures impayées et à la fermeture de plusieurs restaurants".

MoneyWatch a envoyé les questions suivantes à Todd English Enterprises :

-- Combien de propriétés ont été reprises ou fermées en raison de dettes impayées ?

-- Quel est le problème fondamental auquel l'entreprise est confrontée à ce stade ? Est-ce une expansion trop rapide ?

-- Quel modèle d'affaires pourrait fonctionner?

--Dans combien de procès l'entreprise est-elle actuellement défenderesse ?

Voici la réponse d'English, selon le vice-président des communications de l'entreprise :

La réponse est arrivée plus tôt cette semaine après que l'anglais soit revenu de "l'ouverture d'un restaurant aux Bahamas", selon la société.

Première publication le 12 juillet 2013 / 13:22

&copier 2013 CBS Interactive Inc. Tous droits réservés.

Erik Sherman est un écrivain et éditeur largement publié qui sélectionne également des images fantômes et des travaux d'entreprise. Les opinions exprimées dans cette colonne appartiennent à Sherman et ne représentent pas les opinions de CBS Interactive. Suivez-le sur Twitter à @ErikSherman ou sur Facebook.

CBSN : diffusion en direct 24h/24 et 7j/7

Dernier de "60 minutes"

ICYMI : retour sur les 60 minutes de dimanche

La police utilise la reconnaissance faciale au milieu des allégations d'arrestations injustifiées. Des pilotes de la marine décrivent des rencontres avec des ovnis. Rafael Nadal offre à 60 minutes un aperçu de sa vie.

Rafael Nadal: L'interview de 60 minutes 2019

La superstar du tennis offre à 60 Minutes un aperçu de sa vie.

Des ovnis régulièrement repérés dans l'espace aérien restreint des États-Unis

Bill Whitaker rapporte les observations régulières de phénomènes aériens non identifiés, ou UAP, qui ont stimulé un rapport dû au Congrès le mois prochain.

L'utilisation de la reconnaissance faciale en hausse malgré la possibilité d'erreurs

La police affirme que la technologie de reconnaissance faciale a contribué à résoudre certains cas difficiles, mais au cours de la dernière année, des arrestations injustifiées ont été signalées.

Rail droit - Promo vidéo - Annonce

Rail droit - Promo vidéo - Annonce

Une maison du Kentucky pour les chevaux de course à la retraite

Depuis 2003, l'association à but non lucratif Old Friends offre une maison de retraite aux chevaux de course pur-sang, des champions de ce sport aux moins connus. Le correspondant Mo Rocca se rend à Georgetown, dans le Kentucky, pour rencontrer le fondateur Michael Blowen, un ancien critique de cinéma dont l'amour des chevaux l'a amené à parier sur une nouvelle vocation, qui rapporte de manière inattendue.

Ewan McGregor à propos de "Halston"

L'acteur qui est devenu célèbre avec "Trainspotting" et a brandi un sabre laser en tant qu'Obi-Wan Kenobi, joue maintenant le rôle d'une icône des années 70, le créateur de mode Halston, dans une nouvelle série Netflix. La correspondante Tracy Smith parle avec Ewan McGregor de la façon dont il s'est préparé pour le rôle, de sa familiarité avec la dépendance de son personnage et de son retour dans l'univers de "Star Wars" dans une nouvelle série télévisée.

Les ovnis et la possibilité d'origine extraterrestre

Notre fascination pour les extraterrestres nous a également conduit à spéculer sur des objets volants non identifiés et des phénomènes aériens inexpliqués et qui pourraient être d'origine extraterrestre. Le correspondant David Pogue explique comment, alors que la communauté scientifique continue de remettre en question la légitimité d'éventuelles visites extraterrestres, l'attention du gouvernement envers les ovnis est devenue plus sérieuse.

Derrière le voile du secret des services secrets

Depuis l'assassinat de JFK, les services secrets américains ont intensifié leur mission de protection du président et des autres. Mais comme le décrit la journaliste Carol Leonnig, lauréate du prix Pulitzer, dans son nouveau livre, "Zero Fail", l'USSS est une agence réticente à examiner ses échecs opérationnels, mettant en péril la mission des services secrets. Le correspondant Jim Axelrod s'entretient avec l'ancien agent de Leonnig Jonathan Wackrow, qui a servi 14 ans dans les services secrets et l'ancien secrétaire à la sécurité intérieure Michael Chertoff, sur les défis auxquels le Service est confronté, dont un majeur : la transparence.

L'impitoyable Ben Crump

L'avocat des droits civiques qui a demandé justice pour les victimes de brutalités policières et d'atteintes aux droits civiques s'entretient avec le contributeur spécial de "Sunday Morning" Ted Koppel sur sa quête de justice contre ce qu'il appelle le "génocide légalisé" et sa bataille contre les "ennemis de l'égalité" ."

Populaire sur CBS News

États les plus meurtriers pour les surdoses de drogue

Ces États ont le taux le plus élevé de décès liés aux surdoses de drogue pour 100 000 habitants.

Les descendants d'une affaire de ségrégation historique forment une amitié improbable

Keith Plessy et Phoebe Ferguson sont les descendants de deux personnes qui ont changé l'histoire américaine.

Sondage : Les facteurs économiques sont la priorité absolue pour décider où vivre

Pour de nombreux Américains, une maison plus grande n'est pas nécessairement meilleure.

Alors que les restrictions COVID s'assouplissent, le débat sur le « passeport vaccin » s'intensifie

Les experts médicaux soutiennent l'utilisation de "passeports vaccinaux", mais l'idée est difficile à vendre pour les millions de personnes qui se méfient des mandats gouvernementaux.

Un billet gagnant de 516 millions de dollars Mega Millions vendu en Pennsylvanie

L'énorme somme marque le neuvième plus gros jackpot attribué depuis le début du jeu en 2002.

Rail Droit - Galerie Promo

Décès notables en 2021

Retour sur les personnalités estimées qui nous ont quittés cette année, qui nous ont touchés par leur innovation, leur créativité et leur humanité.

Nouveau sur Netflix, Amazon, Disney+, Hulu et plus

Des émissions, des films et des documentaires que vous voudrez bientôt diffuser.

Le prince Philip à travers les années

Le prince Philip, décédé à 99 ans, était le patriarche de la famille royale britannique.

Joe Biden à travers les années

Nouvellement élu pour être le 46e président, Biden a eu une longue carrière politique et une vie personnelle remplie de triomphe et de chagrin.

Astrophotographie : de superbes images du ciel nocturne de l'Idaho

La réserve de ciel étoilé du centre de l'Idaho, qui s'étend sur près d'un million d'acres de zones sauvages et la forêt nationale de Sawtooth, est un attrait majeur pour les astrophotographes amateurs capturant les cieux.

Dernières nouvelles de CBS

Les descendants d'une affaire de ségrégation historique forment une amitié improbable

Keith Plessy et Phoebe Ferguson sont les descendants de deux personnes qui ont changé l'histoire américaine.

Sondage : Les facteurs économiques sont la priorité absolue pour décider où vivre

Pour de nombreux Américains, une maison plus grande n'est pas nécessairement meilleure.

Alors que les restrictions COVID s'assouplissent, le débat sur le « passeport vaccin » s'intensifie

Les experts médicaux soutiennent l'utilisation de "passeports vaccinaux", mais l'idée est difficile à vendre pour les millions de personnes qui se méfient des mandats gouvernementaux.

Un billet gagnant de 516 millions de dollars Mega Millions vendu en Pennsylvanie

L'énorme somme marque le neuvième plus gros jackpot attribué depuis le début du jeu en 2002.

Le sang dans la voiture du suspect « correspondait » à Mollie Tibbetts, selon un analyste

Cristhian Bahena Rivera, 26 ans, est accusée de meurtre au premier degré dans la mort au couteau de Tibbetts en 2018.

La commission du ministère de la Défense visitera 10 sites portant des noms confédérés

La commission qui évalue s'il faut renommer les sites confédérés se rendra à Fort Bragg, Fort Benning et Fort Hood à partir de cet été.


Les 19 fermetures de restaurants les plus notables de 2013

Rien ne dure éternellement dans le secteur de la restauration : chaque année, une nouvelle récolte de restaurants se perd dans l'histoire, ne laissant qu'une trace des critiques Yelp archivées et des photos Foursquared. Et l'industrie ne discrimine pas: En 2013, plusieurs lauréats Michelin ont subi des volets et certains des plus grands chefs célèbres de l'industrie (Graham Elliot, Gordon Ramsay, Bobby Flay) ont nourri des rêves brisés alors qu'ils voyaient des concepts bien-aimés se rapprocher. Certains des volets de cette année étaient des spectacles de merde dont les fermetures n'ont surpris personne (le concept de poulet frit de Flavor Flav Dans Le Noir), d'autres étaient des lieux de quartier bien-aimés (comme une boulangerie parisienne en affaires pour 202 ans). Tous sont félicités dans ce retour en arrière :

Boulangerie du Grand Richelieu, Paris

1811-janvier 2013


[Capture d'écran : Reuters]

Le premier volet de 2013 est peut-être aussi le plus historique de l'année : celui de Paris Boulangerie Pâtisserie du Grand Richelieu, la plus ancienne boulangerie de la ville, a fermé ses portes en janvier après un choc choquant 202 ans en affaires. (Pour référence : en 1811, l'année de l'ouverture de la boulangerie, James Madison était président des États-Unis.) Chef boulanger Claude Esnault était lui-même en quelque sorte une institution de quartier, ayant travaillé à la boulangerie pendant près de 45 ans selon un rapport de Reuters, le spot du quartier a été contraint de fermer en raison de l'augmentation des loyers.

Hutong, San Francisco

Mars 2013-avril 2013


[Photo : Patricia Chang]

Restaurant de San Francisco vieux de dix-huit ans Noix de bétel a décidé de se reconsidérer comme un restaurant de petites assiettes appelé Hutong de retour en février. Le menu était axé sur la cuisine de rue chinoise, malaisienne et vietnamienne, et tout l'espace a été redécoré. Mais Hutong n'a pas été long pour ce monde : littéralement le lendemain la chronique critique Michael Bauer Considérant la renaissance comme "comme un parc à thème Disney", le restaurant a annoncé qu'il revenait au format Betelnut.

Gordon Ramsay chez Claridge's, Londres

2011-juin 2013


[Photo : s_bukley/Shutterstock.com]

Après une course de 12 ans, le chef shouty Gordon Ramsay quitté l'emblématique Claridge's Hotel de Londres en raison de "une série de retards en renouvelant son contrat." Gordon Ramsay chez Claridge's a été considéré comme un coup majeur par le Ramsay relativement inconnu en 2001, et sous la direction du sous-chef de longue date Mark Sergeant, le restaurant a obtenu une étoile Michelin. Ces dernières années, cependant, sa qualité a baissé et Claridge's a perdu son étoile en 2010. Au moment de sa fermeture, le restaurant a célébré en publiant une série de statistiques relatant sa course. Faits amusants : le plat principal le plus populaire au cours de la douzaine d'années était le bœuf Wellington signature du restaurant (avec plus de 300 000 servis), la plus grosse facture était £48,000.

Le Bec Fin, Philadelphie

1970-juin 2013


[Photo: Eater Philly]

Restaurant emblématique de Philadelphie Le Bec Fin l'a appelé cet été après une course de 43 ans comme l'un des piliers de la gastronomie de la ville. Son itération actuelle était déjà un départ des jours de gloire du spot français : Fondateur original Georges Perrier a démissionné à l'hiver 2012, et le restaurant a rouvert quelques mois plus tard sous la direction d'"un groupe d'investisseurs de private equity" et Walter Abrams, un alun de French Laundry, dans la cuisine. Cependant, la refonte a reçu un accueil précaire, et après de nombreuses rumeurs et remaniements de personnel, l'espace abrite désormais Avance, un restaurant « progressiste américain » du chef étoilé Michelin Justin Bogle.

Dans Le Noir, New York City

2012-juin 2013


[Photo : Eater NY]

Merde sans vergogne Dans Le Noir - les manger-dans-l'obscurité-complète concept qui a peut-être donné à deux éditeurs de Eater l'expérience la plus terrifiante de leur vie - fermé boutique après 15 mois à terroriser les New-Yorkais. Dans une annonce, les propriétaires de Dans ont rapporté [sic] « pendant 15 mois plus de 10 000 New-Yorkais ont vécu cette expérience unique. Mais nous n'ont pas assez de visiteurs pour continuer car ce n'est pas financièrement raisonnable. Vous êtes désormais les bienvenus dans notre franchise en Europe (Paris, Londres, Barcelone, Saint-Pétersbourg). » La seule chose que les gens ne voyaient pas venir : que le restaurant durerait même aussi longtemps.

Todd English's Olives, Boston

1989-juillet 2013


[Photo : Todd English Enterprises]

Chef célèbre et star de Eater NY Shitshow Todd anglais a été contraint de fermer son magasin phare de Olives de Todd English après une course de 12 ans à Charlestown, Massachusetts. Un juge a ordonné la saisie de l'espace Olives (et de tout ce qu'il contenait) après que le propriétaire d'English ait poursuivi en justice, alléguant que le groupe de restaurants devait 780 000 $ de loyer arrière et l'intérêt remontant à 2010. Dans un communiqué, l'équipe de relations publiques d'English n'a pas abordé la plainte, mais a promis qu'Olives le ferait "rouvrir dans un nouvel endroit brillant" dans la "grande région de Boston." Aucun nouveau restaurant n'a encore été annoncé, mais l'implosion du restaurant a conduit à un plat Boston Globe Magazine article sur les « échappées, mésaventures et faiblesses personnelles de l'anglais, qui ne manquent pas ».

Flav's Chicken and Ribs, Michigan

2012-juillet 2013


[Photo : Facebook]

Rappeur/amateur d'horloges géantes/restaurateur imaginaire Flava Flav est persistant : après l'ouverture et la fermeture de ce restaurant de Las Vegas Maison des Saveurs en 2012, Flav a tenté de rebondir avec un nouveau concept, Flav's Chicken & Côtes levées. Le restaurant de restauration rapide du Michigan a fait ses débuts fin 2012 et a duré six mois avant de subir son premier quasi-fermeture en juin, presque expulsé grâce à une bataille juridique en cours avec son propriétaire. En juillet, le restaurant a fermé ses portes pour de bon, Flav aurait dû son propriétaire 20 000 $ de loyer arrière. Un autre concept Flavour Flav arrive-t-il en 2014 ?

Neely's Bar-B-Que, Memphis

1979-juillet 2013


Neely's Bar-B-Que, Memphis, TN [Photos : Foursquare et Foursquare]

TV Foodnetworkpeople Patrick et Gina Neely (de À la maison avec les Neely) a annoncé cet été qu'ils fermeraient les deux avant-postes de Memphis Neely's Bar-B-Que, leur chaîne de barbecue familiale qui a précédé leur renommée Food Network. L'automne dernier, Gina Neely a annoncé que les deux sites seraient fermés pour « rénovations », mais en juillet 2013, les Neelys ont confirmé qu'aucun des deux sites ne rouvrirait. La branche new-yorkaise du couple, Salon de barbecue de Neely, reste ouvert malgré une Deathwatch Eater NY et "agressivement négatif" Commentaires.

El Racó de Can Fabes, Barcelone

1981-août 2013


[Photo : Wikimedia Commons]

Deux ans après chef/fondateur Santi Santamaria décédé subitement à l'âge de 53 ans, sa fille Regina Santamaria a été forcée de fermer son restaurant étoilé Michelin à Barcelone El Racó de Can Fabes en août. Dans un communiqué de presse, Regina Santamaria a annoncé que malgré les deux étoiles Michelin actuellement attribuées au restaurant, il lui manquait « le viabilité financière nécessaire pour maintenir un projet basé sur l'excellence." En 2012, après la mort de Santi, Regina Santamaria relooke le restaurant et sa carte, et avec le chef Xavier Pellicer dans la cuisine. En hommage au restaurant, journal espagnol El Pais a déploré que "sans Santamaría lui-même là-bas, Can Fabes avait perdu son âme".

Grahamwich, Chicago

2010-août 2013


[Photo : grogar/Flickr]

Ce n'a pas été une bonne année pour le célèbre chef Graham Elliot. Malgré un buzz précoce sans fin et des plans d'expansion ponctuels, Elliot a fermé son sandwich à Chicago Grahamwich avec peu de fanfare plus tôt cet été. Au cours de sa durée de vie de trois ans, Grahamwich a reçu des critiques mitigées et a expérimenté la refonte du menu. Sa fermeture est toutefois survenue après un week-end réussi à vendre des chiens de maïs au homard à Lollapalooza 2013.

Krave Massive, Las Vegas3>

Juin 2013-août 2013


[Photo : Eater Vegas]

La prétendue "plus grande discothèque gay du monde" Krave Massif fermé après seulement deux mois d'activité à Las Vegas Néonopolis complexe de divertissement, au milieu des accusations selon lesquelles le propriétaire Kelly Murphy n'a pas réussi à obtenir un permis fiscal approprié. Dans les retombées massives qui ont suivi, les affaires bizarres de Murphy et ses condamnations pour crime passées ont été révélées. Mais Krave la marque n'est toujours pas morte : en octobre, l'ancien propriétaire Sia Amiri a annoncé son intention de ressusciter la boîte de nuit à l'intérieur du TW Théâtre et discothèque.

Mesa Grill, New York City3>

1991-septembre 2013


[Photo : Foursquare]

Célébrité/Le fer chef Bobby Flay fait ses adieux à son restaurant phare de New York, âgé de 22 ans, Mesa Grill, après l'échec des négociations de bail en cours. Flay a promis un le retour était "imminent" ailleurs à New York : L'expiration du bail a été longue à venir, et Flay a dit à Eater en juin 2012 que Mesa prévoyait de déménager. « Nous avons les yeux ouverts sur le déménagement de Mesa Grill. ne part pas, c'est sûr." Celui-ci n'est peut-être pas mort, mais restez à l'écoute.

Chez Dominique, Helsinki

1998-octobre 2013


[Photo : Wikipédia Commons]

Le seul restaurant deux étoiles Michelin en Finlande, Helsinki's Chez Dominique, fermé en octobre après 15 ans d'exploitation. Chef/propriétaire Hans Välimäki a annoncé l'obturation en août - après une longue pause estivale - et a fermé le restaurant du 4 septembre au 10 octobre. En 2001, Välimäki a obtenu une étoile Michelin pour ses menus de dégustation et a obtenu deux étoiles en 2003, une distinction il a tenu jusqu'à la fermeture du restaurant.

Veritas, New York

1999-octobre 2013


[Photo : Facebook]

Restaurant de longue date du quartier Flatiron Veritas a fermé ses portes en octobre après une course de 14 ans. Sa nouvelle incarnation, avec le chef Sam Hazen la gestion de la cuisine, était en place depuis 2010 et a obtenu une note de trois étoiles de notoirement inconstant NYT critique Sam Sifton selon Hazan, la fermeture s'est produite en raison de "problèmes persistants avec le propriétaire".

Hybird, New York City

Mai 2013-novembre 2013


[Photo : Facebook]

Flavour Flav, curieusement, n'était pas le seul musicien à flopper un concept de poulet frit cette année : en mai, le batteur de Roots Questlove fait équipe avec un restaurateur Stephen Starr pour ouvrir un stand de poulet frit à l'intérieur du très touristique Chelsea Market de New York. Hybird a duré moins de six mois, et son obturateur aurait été considéré comme "silencieux" si Questlove lui-même n'avait pas été amené sur Facebook avec une longue diatribe de conscience sur sa fermeture. La chose la plus proche d'une explication peut être trouvée dans cette ligne: "si quelque chose vient du cœur (mon vrai) et que cela ne satisfait pas ce cœur, ce n'est pas du tout satisfaisant. et donc au revoir l'oiseau. poulet, gratté."

RUE, Los Angeles

2009-novembre 2013


[Photo : Facebook]

Le spot hollywoodien de la chef Susan Feniger il y a quatre ans RUE a tiré un switcheroo plus tôt cet automne, fermant tranquillement pour faire place à un nouveau projet Feniger, un pub surnommé Taverne de poule de boue. Le restaurant autrefois animé a reçu des critiques mitigées au cours de sa vie, et dans une interview avec LA Hebdomadaire, Feniger a blâmé l'emplacement de la fermeture: "Si nous avions ouvert à Silver Lake ou sur Rose Avenue à Venise, cela aurait peut-être été différent. De plus, cela aurait peut-être pu être plus détendu, Je voulais peut-être que ça se sente un peu plus bête. C'était trop d'engagement – ​​c'était comme si vous deviez y aller pour une occasion spéciale. » Son remplaçant, Mud Hen Tavern, a fait ses débuts plus tôt ce mois-ci.

Graham Elliot, Chicago

2008-décembre 2013


[Photo : Facebook]

Quelques semaines seulement après l'annonce du volet Grahamwich, Elliot a annoncé la fermeture imminente de son restaurant phare éponyme, deux étoiles Michelin, Graham Elliot, après une course de cinq ans. Le service final du restaurant sera le soir du Nouvel An, et Elliot a dit Chicago magazine que le restaurant rouvrirait dans un endroit différent de Chicago, mais avec un concept remanié servant "créatif, haut de gamme". Il fait également une promesse qui suggère une version plus douce et plus câline de Graham Elliot, l'humain : "Chaque jour, je cuisinerai dans la cuisine et ferai amende honorable à tout le monde à Chicago, y compris Chicago critiques de magazines et blogueurs culinaires à qui j'ai dit d'aller se faire foutre."

Oud Sluis, Pays-Bas

1990-décembre 2013


[Photo : Hans Sterkendries/Google Earth]

Les Pays-Bas triplement étoilés Oud Sluis – qui figurait également au 35e rang de la liste des meilleurs restaurants du monde en 2013 – a fermé ses portes en décembre après une course de 23 ans. Chef Sergio Herman a annoncé la fermeture de son site Web en écrivant : « J'ai atteint mon apogée à Oud Sluis au sens propre et figuré » et « tout ce que j'ai toujours voulu accomplir avec Oud Sluis a été réalisé. Alors maintenant, il est temps de mettre fin à ce chapitre de ma vie. " Herman se concentrera sur ses autres projets de restauration, C pur et La Chapelle.

Pulino's, New York City

2010-janvier 2014


[Photo : La Citta Vita/Flickr]

Le plus récent restaurant de New York Keith McNallyportefeuille encensé, de Pulino, fermera ses portes en janvier 2014 après une période difficile mais presque de quatre ans. Le concept italien a fait ses débuts en mars 2010 avec le chef Nate Appleman dans la cuisine, mais il est parti six mois plus tard dans ce qui a été décrit comme une "séparation mutuelle". (Durant le mandat d'Appleman, un avis défavorable de NYMag's Adam Platt a conduit à une querelle très publique dans laquelle McNally a appelé le critique chauve et en surpoids, entre autres.) Selon Eater NY, le chef remplaçant Tony Liu s'est avéré "vraiment super" des plats rustiques, mais McNally a décidé de débrancher la prise en octobre, annonçant son intention d'ouvrir un nouveau concept français, Cherche-Midi, dans l'espace.


Le Food Hall du chef Todd English ouvre ses portes avec des pizzas, des plats végétaliens, un barbecue et plus encore

Le chef Todd English marque le début de son retour à Las Vegas lorsqu'il a ouvert le Beast Food Hall à Area15, le lieu de divertissement de 200 000 pieds carrés avec des œuvres d'art interactives. Depuis l'ouverture du lieu en septembre, l'anglais a servi sa nourriture en tant que pop-up, mais maintenant, l'ensemble de la salle de restauration de 6 500 pieds carrés révèle ses plats.

Contrairement à une aire de restauration qui propose généralement une variété de chaînes nationales de restauration rapide, une salle de restauration mélange de plus petits restaurants artisanaux. English a installé la salle de restauration comme cuisine d'essai pour ses restaurants du monde entier. Différentes stations se concentrent sur des cuisines spécifiques, avec une station wok, une station de cuisson pour les pains plats à la romaine, une station de barbecue et même un stand végétalien servant des plats. L'anglais prévoit de faire tourner le menu et les chefs apporteront différentes recettes qui, en cas de succès, seront déployées dans les restaurants anglais du monde entier.

Un stand propose des pizzas à Caprese, du canard laqué, des champignons fumés au camembert, des figues et du prosciutto, des végétaliens avec des saucisses Beyond Meat, du chou-fleur Buffalo et plus encore. Les plats du petit-déjeuner dans un stand appelé Whacky Waffle Bar proposent des chiens gaufrés avec toutes les saucisses naturelles, tandis que le Beast Breath Smoke House sert des brochettes de bœuf wagyu, de la poitrine de bœuf noire, du churrasco de côtes fumées, du barbecue blanc de l'Alabama, etc. D'autres options incluent le hamburger d'Amsterdam à base de pastrami maison, de gruyère et de kraut au Beast Burger Singapore street noodles et riz frit à l'ananas au Wok le Wok truffle cacio e pepe sur pappardelle avec ail grillé au Pasta Beast et un hamburger aux haricots noirs à la mangue ketchup au Veggie Beast. Des chiens de maïs coréens, des ailes, des saladiers, des macarons et des beignets complètent le menu.

L'anglais avait autrefois des olives au Bellagio, maintenant occupé par Wolfgang Puck's Spago, ainsi que Todd English P.U.B. au Shops at Crystals, maintenant appelé juste le Pub. L'entreprise anglaise la plus durable, Olives, a fait ses débuts avec le Bellagio en octobre 1998. Le Bellagio a annoncé que le restaurant fermerait ses portes en 2013 avant un sursis très surprenant. Le restaurant d'inspiration méditerranéenne a fermé définitivement en janvier 2018. Todd English P.U.B. fermé en décembre 2017. L'anglais était également derrière le menu de Beso, le restaurant et discothèque de Las Vegas dirigé par l'actrice Eva Longoria qui a fermé en 2011 à quelques pas de son ancien pub. Lorsque Virgin Hotels ouvre ses portes, English fait revivre Olives dans le complexe qui rénove l'ancien Hard Rock Hotel.

La Bête Food Hall, Area15, 3215 S. Rancho Drive. Entrée libre. Les horaires varient.


Oysteria légale va ouvrir dans l'ancien espace Olives

Les cuisiniers ont préparé des plats au deuxième étage du nouveau magasin phare de Legal Sea Foods à Liberty Wharf. Jessey Dearing pour le Boston Globe/Boston Globe

Todd English chez Olives en 1996 Mark Wilson/Globe Staff/file/Globe Staff

Le plus récent restaurant de l'empire Legal Sea Foods devrait ouvrir ses portes à Charlestown (10 City Sq.) le 16 juillet, dans l'ancien espace Olives. Attendez-vous à des fruits de mer côtiers à l'italienne, en grande partie provenant d'un grill en brique et d'une rôtisserie personnalisés, chez Legal Oysteria. Le chef exécutif Rich Vellante, citoyen italien, a conçu le menu pour mettre en valeur les recettes familiales.


Signes de tension dans l'empire anglais

Pour le chef Todd English, qui s'est fait un nom à Boston, « ce fut une année de réinvention. » (Dina Rudick/Globe Staff)

Envoyez cet article par e-mail

Envoi de votre article

Votre article a été envoyé.

Avec une heure de retard, Todd English arrive à Olives, le restaurant de Charlestown qu'il a ouvert il y a 20 ans, l'endroit où il s'est fait un nom. Il porte une veste de chef fraîchement repassée, un BlackBerry dans une main, un iPhone dans l'autre et une équipe de télévision suit chacun de ses pas. Comme toujours, il jongle avec les aventures, les apparences et les textes avec fureur tout en parlant.

« Ne faites pas attention à moi, j'ajoute », dit-il, affalé à la table, la tête dans les mains, un portrait de fatigue simulée.

Todd English fatigué - une impossibilité. Le beau chef à la mâchoire carrée qui a aidé à mettre la scène culinaire de Boston sur la carte compte maintenant 21 restaurants, d'un océan à l'autre, et plus encore. Mais alors que l'énergie sans âge, l'optimisme impétueux et l'amour des projecteurs qui ont contribué à faire de lui une célébrité sont toujours là, des lignes de fracture commencent à apparaître dans l'empire anglais.

Pour chaque ouverture de restaurant sensationnelle, il semble qu'il y ait une fermeture - trois au cours des 18 derniers mois. Il a dû faire face à une décision de justice l'été dernier selon laquelle lui et ses entreprises devaient 4,5 millions de dollars de loyer impayé pour l'espace où son restaurant Olives de Washington, DC, a fonctionné pendant près d'une décennie avant de fermer l'année dernière. Et il y a au moins cinq poursuites en cours contre English, affirmant que lui ou ses entreprises doivent plus de 280 000 $ en factures impayées, dont une pour son mariage annulé à la dernière minute en septembre dernier.

L'anglais offre des explications pour chaque cas et, jeudi, son publiciste a publié une déclaration optimiste : "Le groupe de restaurants Todd continue de prospérer et de grandir".

Sur le plan personnel, cela a également été un tronçon difficile. Même pour quelqu'un comme English qui s'épanouit sur le devant de la scène, la frénésie des tabloïds autour de sa rupture de dernière minute avec Erica Wang en septembre dernier n'était pas la bienvenue. Bien qu'il semble physiquement indemne à la suite de la rupture tumultueuse au cours de laquelle Wang l'aurait frappé au visage avec une lourde montre – ce qui a entraîné des points de suture pour lui, une accusation d'agression et un programme de gestion de la colère pour elle – les événements l'ont marqué.

“It’s been a year of reinvention,’’ the 49-year-old chef says.

“The way the world economy has gone, people have had to rethink things, their way of thinking about business,’’ he says. “Like music, like fashion, we’re in the entertainment business and need to stay current. It’s very much about staying fresh.’’

But if, as his publicist’s statement concluded, his business figure is bright, how then to explain the recent closings and line of lawyers chasing after him, from New York to Los Angeles?

The publicist, George Regan, says English’s stardom has made him a “celebrity piñata’’ and an easy target for “gossip, rumors, and especially lawsuits.’’

Olives in Aspen and Washington, D.C., and Fish Club in Seattle all shuttered recently. The D.C. closing was forced, after the building owner sued English for failure to pay rent and a judge said he was in default and his business owed $4.5 million. Of that, English personally was held responsible for $813,000, but the final amount he and his companies actually paid was agreed to in a settlement that was not made public.

Other figures, however, are laid out in court documents.

Dan Klores, the public relations titan in New York whose firm has represented Jay Leno, Howard Stern, Jennifer Lopez, Paris Hilton, and Britney Spears, filed a lawsuit last November against Todd English Enterprises, alleging it did publicity work for English in June 2008 for $15,662, and has not been paid a penny of it. English, via Regan, says it was merely a “discrepancy in the hours and services provided’’ and will be resolved.

Limore Shur, the owner of a company that runs high-end, turnkey apartments in New York, says in 2006 he leased to Todd English and an acquaintance, Andrew C. Stranberg, a third-floor loft off Broome Street in SoHo. Shur’s lawsuit alleges that English, Todd English Enterprises, and Stranberg owe $64,242 in unpaid rent, $11,000 to cover damage to the property, and $5,000 in legal fees for the defendant, for a total of $80,242.

“It was $10,000 a month, with bed turn-down service, almost like a hotel,’’ David Katz, the attorney for Shur, said in an interview. “Todd was there for a month or two, maybe three, and just skipped out. . . Nobody ever bothered turning the key in, paying the rent.’’

Stranberg, in a March 17, 2009, profanity-laced deposition obtained by the Globe, lashed out at English.

“I don’t know what Todd English did,’’ Stranberg said. “I’m not in business. I don’t like Todd English. He is a [expletive] loser.’’

In his statement to the Globe, English said he had sublet the apartment and his name was supposed to have been taken off the lease.

And then there’s Avatar Studios, a recording studio in midtown Manhattan whose artist clients include Aerosmith, Paul McCartney, and Billy Joel. Avatar sued English last year for $68,265, alleging that he rented its studio and never paid. English said he is settling that case. The same New York attorney pressing the Avatar case, Amos Weinberg, also represents Building Maintenance Services, a New York cleaning services company that has cleaned everything from the Empire State Building to W Hotels to Radio City Music Hall. It sued for $69,567, for janitorial services at two English restaurants in New York, and his closed one in D.C. English said the matter is still in litigation and his business is not at fault.

More recently, a suit was filed in November in Los Angeles Superior Court against English and Todd English Enterprises LLC, by a consulting firm he hired almost a decade ago to negotiate exclusive restaurant deals. According to the complaint, Fred Bestall brokered deals for English to open restaurants at the Marriott Hotel in Seattle and at Walt Disney World in Florida. The complaint says English paid off $94,948 of the $120,000 he owed, but that payments stopped in August 2007 and he still owes $24,052. English says it’s a dispute over the final amount due and is being settled.

But of all the complaints against English, the smallest one might sting the most.

On Dec. 16, Chestnuts in the Tuileries, a boutique florist hired to do all the flowers for English’s Oct. 3 wedding, sued both English and Wang. The wedding at the opulent St. Regis Hotel in New York never happened, and the florist didn’t get any of the $22,054 it was owed.

“The day of the wedding, Chestnuts delivered all of the flowers to the St. Regis and set up the flowers as ordered by the Defendants,’’ the complaint reads. “On the morning of the wedding, Todd English called the wedding off. After abandoning his nuptials and leaving his fiancée at the altar, Todd English contacted American Express and falsely denied authorizing payment for the flowers.’’

John Crossman, the attorney for Chestnuts, said even though Chestnuts sued both Wang and English, he has no doubt who owes the money.

“When you order flowers, you’re supposed to pay for them,’’ Crossman said. “It seems clear to us Mr. English was supposed to sign. We have his credit card number.’’

English offers a different explanation. Through his spokesman, he says a “third party used his American Express card without his permission, and the florist was told not to deliver the flowers prior to the event.’’

But the economy isn’t his only challenge there have also been some wounding reviews for his food. Of the Fish Club in Seattle, the Seattle Post-Intelligencer restaurant critic wrote: “For that kind of money, I want some or all of the following: great food, great atmosphere, great service, maybe even a view. Yet my three visits to Fish Club can be summarized as follows: lousy, OK, not bad.’’

To criticism that the food his restaurants serve has suffered as he’s shifted from restaurateur to entrepreneur, the chef says nothing has changed. “Not at all,’’ says English, who is fond of quoting renowned French chef Paul Bocuse. “People would ask him who was cooking when he wasn’t in the restaurant. And he’d say, ‘The same people cooking when I am there.’ ’’

When Olives in Charlestown was his one and only, it was hottest place in town serving, by general acclaim, some of the city’s best food. Replicating that, he concedes, is hard.

“You are toujours looking for the hottest place in town,’’ he says. “I am, certainly. But I’m also realistic . . . There is an ebb and flow. It’s the business.’’

But still, some raise this question: Can his restaurants truly shine if he’s not actually in them, as he was at the start of his career?

“When a chef himself is not in the restaurant, even if the greatest sous chef in the world is cooking, [the quality] is down 10 percent,’’ said GQ’s wine and food critic Alan Richman. “If the chef is never there, it’s down 30 percent. After that, there is no way to go but down.’’

Richman said of English, “I might be his greatest fan. I thought his food at Olives, when the restaurant was new, was magnificent. Every dish on the plate had too much of everything in it, and you know what? It was great!’’

He said he interviewed English about a year ago at Olives in New York, and after the interview English dashed into the kitchen and “threw together’’ a simple flatbread pizza for him. “It was fabulous!’’ said Richman, who was working on a story about pizza at the time and was sure it would make his top ten list.

But when he went back to the restaurant when English wasn’t there, Richman tried it again and said “it was just so-so.’’

“The man is a near-genius as a chef,’’ he said. “And yet people who are near-geniuses are often the ones whose food is hardest to translate into mass production. I think his restaurants are okay . . . I just get disappointed by seeing a truncated version of what a great chef might do.’’

But Gordon Hamersley, who has presided over Hamersley’s Bistro for more than 20 years, defends English’s desire to expand.

“I have one restaurant,’’ he says. “I go to my restaurant and I stand behind the line and work with 22-, 23- 25-year-olds because that’s what I like and love. But there are other kinds of chefs who happen to be entrepreneurial chefs, who have a love of food and a variety of food ideas they want to explore, and they can’t just do it in one restaurant. And there’s not a darned thing wrong with that.’’

He adds: “The only thing that’s important is: Does the food taste good, and is the food great quality? There are good cupcakes and there are bad cupcakes and my guess is that Todd’s cupcakes will be very high quality.’’

English is sure of it. For all his myriad ventures and challenges, he says he is still driven by the culinary passion that made Olives, Olives.

“I love the entrepreneurial side of the business,’’ he says. “The conceptual side of it, the creative side of it.’’ But then he adds, “I never want to lose my sense that I started out as a chef.’’


Voir la vidéo: بسطيلة رقم 5 الحوت بطريقة مبسطة لمابقاتش تخلعك مع الدار الكبيرة تصوبيها من أول مرة تجيك روووعة (Janvier 2022).