Nouvelles recettes

Panzanella de pain frit à la ricotta et aux herbes

Panzanella de pain frit à la ricotta et aux herbes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Drifters Wife Chef Ben Jackson amplifie la panzanella traditionnelle en faisant frire d'épaisses tranches de pain dans de l'huile d'olive d'un seul côté, obtenant une combinaison magique de croustillant et de doux qui absorbe tous les jus de tomate sans se détremper. Drifters Wife à Portland, ME, est notre 9 meilleur nouveau restaurant 2018.

Ingrédients

  • 6 onces. ricotta fraîche, de préférence au lait de brebis
  • 6 cuillères à soupe. huile d'olive extra-vierge, divisée, et plus pour arroser
  • Poivre noir fraichement moulu
  • 2 grosses tomates anciennes, coupées en morceaux de 1½"
  • ½ petite échalote, hachée finement
  • ½ petite gousse d'ail, râpée finement
  • ¼ tasse de feuilles de persil aux tiges tendres
  • 2 tranches de 1" d'épaisseur de pain au levain

Préparation de la recette

  • Mélanger la ricotta et 2 c. huile dans un petit bol; Assaisonnez avec du sel et du poivre.

  • Mélanger les tomates, l'échalote, l'ail, le basilic, le persil et le vinaigre dans un bol moyen; Assaisonnez avec du sel. Faire chauffer 4 c. l'huile dans une poêle assez grande pour contenir du pain en une seule couche à feu moyen. Faire frire le pain jusqu'à ce qu'il soit bien doré d'un côté, environ 4 minutes. Transférer sur une planche à découper, saupoudrer le côté frit de sel et couper en morceaux de 1½ po. Incorporer au mélange de tomates.

  • Étaler le mélange de ricotta sur les assiettes et garnir de salade; arroser de plus d'huile.

Recette de Drifters Wife, Portland, Section MEReviews L'utilisation parfaite pour les tomates d'été de pointe ! Je l'ai fait pour le dîner hier soir et c'était super. J'ai mélangé la ricotta au lieu de la mettre dans l'assiette et de mettre la salade dessus, ce qui était bien. Je ne pense pas que je pourrai dorénavant manger de la panzanella sans pain frit. Tellement bien.AnonymeBerkeley, CA08/05/19Salut ! Je l'ai fait et c'était délicieux mais j'ai omis le persil bc A : je ne pense pas qu'il s'ajouterait/mélangerait bien avec d'autres saveurs et B : d'après la photo, il n'y a clairement pas de persil dedans. La photo ressemble à de la ciboulette. Pouvez-vous clarifier pour moi afin que je le fasse bien la prochaine fois? Merci ! AnonymeLos Angeles 17/10/18

Liste des plats italiens

C'est un liste des plats et aliments italiens. La cuisine italienne s'est développée à travers des siècles de changements sociaux et politiques, avec des racines qui remontent au 4ème siècle avant JC. La cuisine italienne a ses origines dans les cuisines étrusque, grecque antique et romaine antique. Des changements importants se sont produits avec la découverte du Nouveau Monde et l'introduction des pommes de terre, des tomates, des poivrons et du maïs, désormais au cœur de la cuisine mais introduits en quantité jusqu'au XVIIIe siècle. [1] [2] La cuisine italienne est connue pour sa diversité régionale, [3] [4] [5] l'abondance de la différence de goût, et est connue pour être l'une des plus populaires au monde, [6] avec influences à l'étranger. [7]

La pizza et les spaghettis, tous deux associés aux traditions culinaires napolitaines, sont particulièrement populaires à l'étranger, mais les conditions géographiques variables des vingt régions d'Italie, ainsi que la force des traditions locales, offrent une large gamme de plats.


Galettes de pommes de terre et brocoli

1 lb de pommes de terre Yukon Gold

1/2 tasse de parmesan râpé, divisé

6-8 onces. de brocoli cuit à la vapeur (environ 1 tasse haché finement)

1 1/2 tasse de chapelure Panko, divisée

avocat ou huile d'olive pour la cuisson

Éplucher les pommes de terre et les faire bouillir jusqu'à ce qu'elles soient tendres, environ 10 minutes. Égoutter et transférer dans un bol à mélanger, avec le beurre, la crème, le sel et le poivre. Laissez-les légèrement refroidir. Écrasez le tout jusqu'à consistance lisse. Incorporer les œufs et 1/4 tasse de parmesan. Assurez-vous que le brocoli est super, super bien haché, mélangez-le au mélange de pommes de terre. Ajouter 1/2 tasse de chapelure. Cela devrait ressembler à de la pâte de boulettes de viande - humide mais tient sa forme.

Mélanger la chapelure et le parmesan restant dans un bol peu profond.

Chauffer une généreuse nappe d'huile dans une poêle antiadhésive à feu moyen. Former de petites galettes de 3 x 1 po d'épaisseur à partir du mélange de pommes de terre, les glisser dans la chapelure de parm pour obtenir un peu de manteau, puis les faire frire à la poêle pendant 2-3 minutes de chaque côté jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Réserver au frais. Répétez l'opération avec le mélange de pommes de terre restant, en ajoutant une nouvelle couche d'huile dans la poêle entre les lots. Donne 8 gâteaux.

Servir tiède ou à température ambiante avec une sauce au yaourt


Reine cucina : Anna Del Conte - l'autorité indiscutable de la Grande-Bretagne en matière de cuisine italienne - partage quelques-uns de ses meilleurs conseils

Les spaghettis ne doivent jamais accompagner la bolognaise et la salade doit être mélangée 33 fois dans sa vinaigrette.

Article mis en signet

Retrouvez vos favoris dans votre rubrique Indépendant Premium, sous mon profil

La femme considérée par Nigella Lawson comme "sans aucun doute, le meilleur écrivain sur la cuisine italienne" a secoué la tête en décrivant l'approche britannique des plats bon marché et savoureux de son pays natal.

Des mètres d'espace de stockage dans chaque supermarché sont consacrés aux pâtes et il peut y avoir une pizzeria dans chaque rue principale, mais nous ne comprenons tout simplement pas. "La principale leçon que vous devez apprendre est la simplicité", a déclaré Anna Del Conte. « Ce que vous mettez est important, mais tout aussi important ce que vous laissez de côté. D'une manière ou d'une autre, les Britanniques utilisent plus de sauce avec les pâtes qu'il n'en faut et vous avez tendance à ajouter trop de parmesan. Il doit toujours être utilisé avec discrétion. »

Son interlocuteur, qui applique le parmesan d'une main particulièrement lourde, a ressenti un pincement au cœur. J'ai également découvert que j'utilise souvent la mauvaise forme de pâtes pour la sauce puttanesca, la quintessence épicée des plats réconfortants. "C'est peut-être dans la tête, mais je ne peux pas apprécier les penne alla puttanesca. Pour moi, ce n'est tout simplement pas la bonne forme." Les spaghettis sont parfaits pour la puttanesca mais pas pour le ragu alla bolognaise. Comme d'autres plats étrangers que les Britanniques ont pris à cœur, le spag bol est un solécisme culinaire.

"Beaucoup de plats italiens viennent en fait d'Amérique", a expliqué Del Conte. « Les spaghettis bolognaise sont originaires de New York. Les immigrants intelligents les ont assemblés pour convenir au goût américain, mais le ragoût n'est jamais servi avec des spaghettis en Italie. Les spaghettis gardent la sauce à l'extérieur, donc c'est mieux pour les sauces grasses comme le pesto. Les tagliatelles sont plus absorbantes car des œufs qu'il contient, il est donc idéal pour le ragoût de viande - mais n'en utilisez pas trop.

Pour 400 g de pâtes sèches, il ne devrait pas y avoir plus de 350 g de ragoût de viande. En Grande-Bretagne, nous avons du ragoût avec des pâtes. En Italie, ce sont des pâtes au ragoût. » Les Italiens savourent les pâtes pour elles-mêmes. Del Conte écrit que « l'une des meilleures façons de servir les linguines » est d'utiliser la « plus simple de toutes les vinaigrettes » : ail, huile d'olive et flocons de piment.

Je parlais à cette astucieuse, jeune et sobre de 88 ans – Lawson la décrit comme « une milanaise cool » – avant le lancement de la troisième édition de son chef-d'œuvre, La Gastronomie d'Italie (Pavillon, 30 £), qui, comme elle le dit dans l'introduction, "a été complètement - je peux vraiment dire de manière exhaustive - révisée". Sa réécriture de deux ans, combinée à un remaniement du contenu, a abouti à une encyclopédie/livre de cuisine à la lecture addictive de 500 pages.

Ses connaissances et son assurance rappellent celles d'Elizabeth David, tandis que sa portée et ses éclairs d'humour rappellent Oxford Companion to Food d'Alan Davidson. La Gastronomie d'Italie mérite certainement une place à côté de leurs œuvres magistrales. Del Conte a expliqué pourquoi elle avait ressenti le besoin d'écrire ce guide détaillé, paru pour la première fois en 1987. "Contrairement à la France, très peu de choses ont été écrites sur la cuisine italienne. Tout est du bouche-à-oreille. tout savoir, même si ce n'est pas toujours juste."

Chaque page regorge d'informations, de conseils et d'informations pour l'italophile gastronomique. J'ai appris pourquoi mon interprétation du classique vénitien risi e bisi (riz et petits pois) ne correspond jamais à celle que j'avais près du pont du Rialto ("devrait être faite avec de très jeunes pois"), pourquoi la magnifique soupe de haricots toscane ribollita a encore meilleur goût avec conservation ("il faut le préparer un jour à l'avance pour permettre aux saveurs de se développer avant qu'il ne soit réchauffé, d'où son nom 'rebouillis'") et pourquoi les brins de mes spaghettis cuits manquent de vie après égouttage. (Il n'a pas le goccia requis ou une goutte d'humidité : "Les experts ne s'égouttent jamais à travers une passoire, mais sortez-le de l'eau avec des pinces. Les spaghettis doivent être assez humides lorsque la sauce est ajoutée".)

Dans How to Eat, sa grande avocate Nigella Lawson écrit que Del Conte lui a appris à surmonter le goût « envahissant métallique » de la purée de tomates. Voici le conseil de The Gastronomy of Italy : "[Il] doit être utilisé avec parcimonie et laisser cuire dans la sauce pendant un certain temps. Une petite quantité de sucre facilite le processus."

Si les Britanniques bousillent l'harmonie retenue des plats italiens simples par excès, il y a des domaines où nous le sous-estimons. "Dans les salades, il y a un manque d'huile et trop de vinaigre. Cela devrait être quatre parties d'huile d'olive pour une ou deux de vinaigre de vin ou de jus de citron", a déclaré Del Conte. "En Italie, on dit qu'il faut quatre personnes pour dresser un bol de salade. Une personne généreuse pour verser l'huile, une personne sage pour saupoudrer le sel, un avare pour ajouter le vinaigre et une personne patiente pour la jeter - 33 fois c'est dit être le minimum. Là où les plats de pâtes demandent du beurre, je pense que vous n'en utilisez pas assez. Un chef a été étonné de la quantité que j'ai utilisée. "

Les pâtes al fuso, où la sauce est simplement du beurre fondu, "qui peut contenir deux ou trois feuilles de sauge et une gousse d'ail écrasée", est un plat préféré de son Milan natal. Née en 1925, Del Conte a grandi dans une famille de classe moyenne, bien que sa mère était une fine cuisinière qui a inculqué à ses enfants une appréciation de la valeur de la nourriture. Del Conte déteste toujours le gaspillage. "Enfants, nous n'avions pas le droit de jeter le moindre morceau de pain", écrit-elle. "Si nous le faisions, notre destin dans la prochaine vie serait de nous promener avec un panier sans fond pour ramasser toutes ces miettes jetées par nous et d'autres enfants méchants."

Encore adolescent, Del Conte a connu une guerre mouvementée, dont deux brèves périodes d'emprisonnement. Comme cela a été souligné lorsqu'elle est apparue sur Desert Island Discs, peu d'écrivains culinaires d'aujourd'hui ont été mitraillés par des balles de mitrailleuse. Dans son autobiographie, elle se souvient avoir plongé dans une zone d'orties pour éviter le feu des avions alliés. "Je me souviens souvent de cette piqûre brûlante quand je sors, ici dans le Dorset, pour ramasser des orties pour faire l'un de mes plats printaniers préférés - le risotto aux orties."

Del Conte est venu en Angleterre en tant que fille au pair en 1949, s'est marié et a commencé à écrire sur la gastronomie dans les années 70. Son défunt mari, Oliver, était "le dégustateur et testeur idéal. Il n'avait pas un palais très exigeant. S'il décrivait un plat comme "plutôt fade", je savais qu'il ne serait pas apprécié par le mangeur anglais moyen." Selon Del Conte, la société italienne de condiments Sacla augmente la quantité d'ail dans son pesto destiné à la Grande-Bretagne. Contrairement à la croyance populaire, dit-elle, "l'utilisation italienne de l'ail est très modérée".

Bien que ce petit personnage ait reçu le titre magnifique d'Ufficiale dell'Ordine al Merito della Repubblica Italiana en 2010 pour avoir informé les Britanniques du vrai goût de l'Italie, elle admet que ses essais télévisés ont été "un désastre". J'ai donc dû supprimer quelques zéros. des livres que j'étais susceptible de vendre et beaucoup de livres de mon compte bancaire". Quand j'ai demandé à Del Conte ce qu'elle pensait des chaînes comme celles de Carluccio et de Jamie's Italian qui se répandaient à travers la Grande-Bretagne, elle a répondu avec sa finesse habituelle. « Ils ne sont pas parfaits, mais ils popularisent les plats simples et c'est le principal. Ils sont plutôt bons pour ce qu'ils sont – parfaitement corrects.

Quelle est la meilleure pizza qu'elle ait jamais mangée dans ce pays ? « A vrai dire, je mange à certains endroits. Je suis très sujet à l'ambiance. Bien sûr, je mange de la pizza à Naples, mais ici, très rarement. Quand je vais chez Pizza Express avec mes petits-enfants, j'aime le plus simple. pizza, une margherita. Je suis très démodé dans mes goûts alimentaires. "

Les restaurants italiens sont peut-être plus courants ici, mais l'idée même serait déconcertante pour les Italiens. "La cuisine italienne n'existe qu'à l'étranger", a déclaré Del Conte. « En Italie, nous pensons toujours à la nourriture d'une certaine région. La cuisine de Milan et de Naples est totalement différente, mais des plats se sont répandus dans tout le pays, comme la focaccia génoise et les arancini siciliens. C'est toujours agréable d'aller d'où viennent les plats et manger la version originale.La meilleure recette vient de là où les ingrédients sont les meilleurs.

Le rouget de Livourne est meilleur que partout ailleurs – c'est pourquoi triglie alla livornese [rouget à la sauce tomate] est si bon. Il en va de même pour les palourdes de Naples en spaghetti alle vongole et les langoustines vénitiennes en risotto di scampi. Vous trouverez le meilleur risotto près des rizières de la vallée du Pô. Le meilleur basilic est cultivé en Ligurie, ce qui explique pourquoi le pesto vient de cette région."

Jusqu'à il y a 30 ans, dit-elle, le pesto était pratiquement inconnu dans la Lombardie voisine. "Nous avons toujours fait du pesto avec l'huile d'olive douce de la Ligurie lorsque nous étions en vacances." Son entrée pour cette sauce désormais omniprésente suggère un désir ardent pour les jours où c'était un régal rare. Le basilic ligure est "plus doux mais plus aromatique que partout ailleurs grâce à l'équilibre parfait entre l'humidité et la chaleur du soleil. Il est en effet étrange que la seule spécialité de la Ligurie qui ait réellement besoin d'un ingrédient local soit celle qui a voyagé partout dans le monde" .

Naturellement, Del Conte a un faible pour les plats de sa patrie lombarde. Son risotto préféré est l'alla milanese, simplement parfumé au safran. "Pas trop", insiste-t-elle. "En Italie, on utilise de la poudre de safran qui se dissout très facilement. Je rapporte toujours quelques petites enveloppes de poudre."

Parmi les autres favoris locaux, citons le minestrone (traditionnellement préparé avec du riz plutôt que des pâtes), des escargots mijotés dans du vin blanc et servis avec du pain frit ("absolument délicieux") et une casserole de porc et de chou appelée cassoeula. Les ingrédients comprennent deux pieds de porc, une queue de porc (facultatif), une oreille de porc (facultatif) et 250 g de couenne de porc. "En Italie, on dit : 'Le cochon, c'est comme la musique de Verdi – il n'y a rien à jeter'." (Une vue un peu plus lyrique que notre « tout sauf le grincement ».) Del Conte a rappelé l'interprétation de sa mère de cette gâterie automnale. "En temps normal, elle cuisinait bien, mais elle faisait extrêmement bien la cassoeula. Chaque année, elle ne la changeait pas du tout. C'était de l'entraînement et de savoir ce qui fonctionnait."

La Gastronomie de l'Italie trouve également sa place pour les plats non conventionnels originaires de Milan dans le cadre de la campagne futuriste des années vingt pour choquer l'Italie. Imaginée par l'archi-polémiste du mouvement Filippo Marinetti, fragolamammella se compose de deux monticules de ricotta teintée de Campari en forme de seins. Les fraises à moitié cachées agissent comme des mamelons. Del Conte écrit : « Les recettes fonctionnaient et n'étaient pas trop mauvaises, mais je me demande si j'ai pris beaucoup plus de plaisir à les adapter que mes invités ne l'ont fait en mangeant les plats ». Il m'est arrivé la même chose quand j'ai réalisé il y a quelques années les surprenants seins aux fraises pour un article sur la cuisine futuriste. Après avoir grignoté une poitrine rosée, ma femme m'a dit : "Assez sympa, même si je préfère mon Campari au soda".

Le livre dessine des recettes alléchantes, souvent inattendues, de toutes les régions d'Italie. De Rome, Del Conte recommande les spinaci alla romana (sautés aux raisins secs et aux pignons) et les merveilleusement nommés suppli al telefono, des croquettes de riz contenant du prosciutto et de la mozzarella (les ficelles au fromage sont comme des fils téléphoniques). Le morseddu est un plat poivré de restes de porc que mangent les ouvriers calabrais au petit-déjeuner. La recette de Del Conte pour la panzanella, la salade toscane de pain et de tomates très satisfaisante, est venue d'un voisin de sa maison de vacances près de Sienne. Une autre spécialité toscane est la salviata, une crème aux œufs imprégnée de sauge. "Mais le sage doit être jeune et frais", a-t-elle déclaré. « Il faut attendre le printemps.

« Et si vous utilisiez des herbes importées ? » J'ai demandé.

"Non, ils ont un goût totalement différent."

Page après page de La Gastronomie de l'Italie, il y a des plats qui poussent le lecteur au-delà de la restauration rapide familière du pays. La peperonata, un ragoût méridional composé de poivrons, d'oignons et de tomates, "est maintenant populaire partout. Excellente avec une frittata nature. S'il en reste, elle fait une délicieuse sauce pour les spaghettis". L'agneau à la sauce au raifort peut sembler une variante de notre rôti du dimanche, mais il résulte en réalité de l'influence autrichienne sur le Frioul, dans le nord-est de l'Italie. "C'est très, très bon. J'avais oublié à quel point c'est excellent."

Del Conte peut sembler une puriste, mais elle n'est pas implacable. Parlant du grand plat de veau milanais ossobuco, elle a admis : "C'est un peu difficile de trouver du veau ici. J'ai peur de faire de l'ossobuco avec un gigot de porc. Ce n'est pas correct mais plus savoureux". Le goût est tout. À un moment de notre réunion de l'après-midi, elle a offert du café. Sans réfléchir, j'ai suggéré le cappuccino, strictement une boisson du matin pour la plupart des Italiens. "Tu veux dire expresso !" dit Del Conte, et c'est ce que j'ai fait. C'était juste parfait. Un autre cas de moins est plus.


Panzanella de pain frit à la ricotta et aux herbes - Recettes

Bénéficiez d'offres VIP et d'excellents contenus gastronomiques et vous pourriez gagner un iPad Air 2 !

Avant de partir, dites-nous où vous avez entendu parler du livre d'Annabel :

Malheureusement, votre navigateur a bloqué la fenêtre contextuelle, veuillez utiliser le lien suivant pour acheter le livre


Panzanella de pain frit à la ricotta et aux herbes - Recettes

La liste suivante comprend des noms de plats traditionnels célèbres LAZIALE (Pour une liste de desserts de la région du Latium, voir Italie revisitée/Liste des desserts par région).

PLATS DE PAIN ET PIZZA
o Bruschetta, pain à l'ail
o Calzone alla ricotta, ricotta calzone
o Crostini alla Provatura, brochettes de pain et fromage
o Crostini gustosi alla Roman, fromage au four et toast aux anchois
o Cuscinetti di Pandorato, pain frit au fromage
o Pandorato, pain aux œufs, parfois décrit avec de la mozzarella et du prosciutto et parfois sans fromage
o Pani di noce e mozzarella, un sandwich aux noix et mozzarella
o Panzanella, salade de pain salée
o Pizza con champignons, aux champignons
o Pizza pasquale, pâte à pizza faite avec beaucoup d'œufs, parfumée aux craquelins de porc
o Pizza Romana, pizza aux tomates et mozzarella

PLATS UFS ET FROMAGES
o Crespelle di ricotta e prosciutto, crêpes
o Crostini alla mozzarella, brochettes de mozzarella
o Frittata di carcifi, frittata d'artichauts
o Frittata alla menta, frittata à la menthe fraîche
o Frittata di pane, beignets de pain doré
o Frittata di pepperoni e patate, poivrons doux et omelette de pommes de terre
o Frittata di Zucchini, omelette aux courgettes
o Spiedini di Provatura, fromage grillé aux anchois
o uova al Tegamino con pomodoro, œufs au four avec tomates
o Uova in trippa alla Romana, œufs cuits pour ressembler à des tripes

PLATS DE MAS ET RIZ
o Risotto alla Trasteverina, riz au jambon et foies de volaille
o Risotto con le seppie, risotto aux calamars
o Rondelli di polenta con salsa di noce, rondelles de polenta sauce aux noix
o Suppli al telefono, croquettes de riz à la mozzarella
o Suppli alla Romana, croquettes de riz

PLATS DE POISSON ET FRUITS DE MER
o Baccalo fritto, morue frite
o Baccala in Guazzetto, compote de morue salée
o Calamaretti fritti, calamars frits
o Calamars con piselli alla Romano, calamars aux petits pois
o Filetti di baccala fritti, morue frite
o Mazzancolle al coccio, crevettes cuites dans des récipients en terre cuite
avec cognac et citron
o affogate Seppie, compotée de calamars

PLATS DE VIANDE
o Abbacchio alla cacciatora, agneau au romarin et anchois
o Abbacchio alla romana, agneau braisé au vin blanc
o Abbacchio arrosto, agneau rôti aux pommes de terre
o Abbacchio o capretto brodettato, bébé agneau ou chevreau sauce aux œufs
o Animelle al prosciutto, ris de veau au prosciuto
o Panate de braccioletti d'Abbacchio, côtelettes d'agneau panées
Coda alla vaccinate, queues de bœuf braisées aux tomates
o Bracioline di agnello con carciofi, côtelettes d'agneau aux artichauts
o Coda alla vaccinara, style berger à la queue de bœuf braisée
o Coda di bue alla vaccinara, ragoût de queue de bœuf
o Coppiette, boeuf et porc au fromage et pignons
o Cosciotte di agnello arrosto, gigot d'agneau rôti aux herbes
o Costarelle con la panuntella, côtelettes de porc
o Coste di maiale con carciofi, côtelettes de porc aux artichauts
o Fagioli con le cotiche, haricots à la saucisse de porc
o Frittura di cervella, cervelle frite
o Frittura piccata, escalope de veau
o Garofolato, ragoût de boeuf aux clous de girofle
o Garofolato di Manzo, bœuf braisé aux clous de girofle
o Garofolato e sugo d'umido, cocotte de bœuf parfumée au clou de girofle
o Lombello arrosto, filet de porc grillé
o Manzo garofolato, boeuf braisé au porsciutto, clous de girofle, tomates
o Pollo al vino bianco, poulet au vin blanc
o Pollo alla diavola, poulet grillé servi dans une sauce au vin blanc
o Pollo alla romana , poulet au vin blanc et tomates
o Pollo in padella alla Romana, poulet frit
o il polpettone, pain de viande
o Quaglie al brandy alla Romana, cailles en brady aux petits pois et prosciutto
o Quaglie con pancetta, cailles à la pancetta
o Rognone in umido, compote de rognons
o Salsicce con broccoletti, saucisses au brocoli
o Saltimbocca, escalopes de veau et prosciutto
o Saltimbocca alla Romana - Escalopes de veau à la romaine garnies de jambon cru et de sauge et mijotées
o Spezzatino di maiale al pomodoro, porc mijoté avec tomates et oignons
o lo stracotto, sauce à la viande avec boeuf, champignons, carottes et vin de Marsala
o Stufatino, ragoût de boeuf
o Trippa alla romana, tripes à la romaine avec sauce tomate
o Trippa alla Trasteverina, ragoût de tripes
o Uccellini di Campagna, oiseaux et plat de veau

PLATS DE PÂTES
o Bucatini al' amatrician, bucatini aux lardons et tomates
o Fettuccine Alfredo, avec du fromage et du basilic, utilise parfois une sauce à la crème
o Fettuccine alla Papalina, avec œufs et fromage
o Fettuccine al Tripolo Brro Maestose (tous Alfredo), avec du parmesan et des œufs
o Fettuccine alla Romana, avec tomates, champignons et tomates
o Fettuccine alla Travesteverina, aux palourdes et crevettes
o Frittata di spaghetti, omelette aux spaghettis
o Gnocchi alla romana, à base de jaunes d'œufs et mélangés avec du parmesan
o Gnocchi di patate, gnocchi de pomme de terre
o Gnocchi di semolino alla romana - boulette de semoule, à la romaine
o Lasagne, remplie d'œufs durs, ricotta et servie avec sauce tomate
o Maccheroni con la ricotta, macarani à la ricotta et au sucre
o Manicotti, rempli de viande et de fromage
o Nociata, pâtes à la sauce aux noix
o Pâtes e brocoli, pâtes au brocoli et sauce tomate
o Pasta e ceci, pâtes aux pois chiches
o Pasta e patate, pâtes aux pommes de terre
o Pasticchio di maccheroni, pâtes au four aux truffes
o Penne all'Arrabbiata, macaroni à la sauce tomate épicée
o Peperoni in Padella, poivrons frits et oignons
o Ravioli con la ricotta, raviolis farcis à la ricotta
o Rigatoni alla Carbonara, avec œufs et fromage
o Rigatoni con la pagliata, macaroni aux tripes et sauce tomate
o Spaghetti a cacio e pepe, avec fromage et poivre
o Spaghetti all Amatriciana, avec tomates et vin blanc
o Spaghetti alla carbonara, spaghetti au bacon, œufs et pecorino
o Spaghetti alla crrettiera, au thon et aux cèpes
o Spaghetti alla prestinara
o Spaghetti alla puttanesca
o Spaghetti cacio e pepe, spaghetti au fromage et poivre

SOUPES
o Brodetto Romano, bouillon à base d'agneau et de poulet et de tomates
o Brodetto pasquale, soupe de Pâques
o Minestra alla Viterbese, soupe de légumes
o Minestra di fagioli, soupe de haricots épaisse
o Minestra di fave, soupe aux haricots et tomates
o Minestra di riso e fave, soupe de riz et fèves
o Pancotto con l'olio, soupe au pain
o Pasta e broccoli con brodo di arzilla, soupe de brocoli et pâtes, wit sting ray
o Stracciatella alla Romana, bouillon d'œufs en lambeaux, à base d'œufs et de parmesan
o Stracciatella con pasta, soupe aux œufs avec nouilles
o Zuppa di vongole, soupe de palourdes

LÉGUMES ET ACCOMPAGNEMENTS
o Broccoletti en Padella, fanes de navets frits
o Broccoletti strascinati, fanes de navet et ail
o Brocoli a crudo, brocoli au vin et ail
o Bucatini all'amatriciana - bucatini avec guanciale, tomates et pecorino
o Carciofi al Tegame, artichauts frits
o Carciofi alla giudia - artichauts frits à l'huile d'olive, typiques de la cuisine juive romaine
o Carciofi alla Romana - artichauts feuilles extérieures à la romaine enlevées, farcies de menthe, d'ail, de chapelure et braisées
o Carciofi con limone, artiches sauce citron
o Carciofi coi piselli, artichauts aux petits pois
o Carciofi fritti, beignets d'artichauts
o Cipolle al forno, oignons au four
o Cipolline en agrodolce, oignons aigre-doux
o Crocchetti di spinaci , épinards avec croquettes de fromage
o Contorno di carciofi e piselle, artichauts et petits pois
o Fagioli con le cotiche cannelini, haricots au prosciutto, parfumés aux herbes
o Fagioli freschi con pomodor, haricots blancs à la sauce tomate
o Fagiolini in Padella, haricots mange-tout aux tomates
o Fagiolini stufati, compote de haricots verts
o Fava al Guanciale, fèves aux lardons
o Fave col guanciale, haricots aux lardons
o Fave fresche stufate, haricots frais braisés et laitue
o Fondi di carciofo trifolati, coeurs d'artichaut sautés à l'ail et au persil
o Fritelle di cavolfiore di tuscana, monteurs de chou-fleur
o Fritto di fiori di zucca, courge frite
o Funghi cèpes al tegame, champignons à l'ail et menthe
o Indivie intere a crudo, endive parfumée à l'ail
o Insalata di ceci, salade de pois chiches
o Insalata di finocchi, salade de fenouil
o Salade d'olives, olives et oranges sanguines
o Patate in umido, ragoût de pommes de terre
o Peperoni al guanciale, poivrons doux aux tomates et bacon
o Peperoni ripieni, poivrons farcis
o Piselli al prosciutto, petits pois au prosciutto
o Pomodori al forno, tomates farcies
o Pomodori farciti, tomates farcies
o Pomodori ripieni di riso, tomates farcies au riz
o Sformato con champignons, champignons au vin de Marsala
o Spinaci alla Romana, épinards avec bacon, pignons et raisins secs
o Tortino di patate, galette de pommes de terre
o Zucchini imbottite con la carne, courgettes farcies à la viande
o Courgettes ripiene di carne, uzzhini farcis à la viande


Viandes et poissons italiens

Un vaste littoral, bois intacts, roulant pâturages et des siècles de faire de la pêche, la chasse et l'élevage. La géographie et les traditions de l'Italie font Viandes et poissons italiens si attrayant et diversifié.

En Italie, ce n'est jamais que « de la viande et des pommes de terre » ! Les caractéristiques régionales et la disponibilité saisonnière offrent une incroyable sélection de plats délicieux, préparés avec amour avec le plus frais choix Ingrédients et selon la tradition

Les agrafes de champion incluent les favoris à cuisson lente tels que le moelleux Brasato al Barolo, boeuf mijoté dans l'un des Piémontles vins les plus exceptionnels de . Dans Lombardie tu peux avoir Mossobuco ilanais (littéralement os troué !), jarret de veau et os à moelle piquant gremolata.

Recettes de viandes italiennes

Un régal que vous pouvez facilement maîtriser et faire à la maison est Saltimbocca alla romana. Tranchez finement votre veau et garnir chaque tranche de tranches de bonne prosciutto et des feuilles de frais sauge. Enduisez ensuite un côté de vos tranches d'un peu farine, faites-les sauter dans Beurre jusqu'à ce qu'il soit doré, saupoudrer d'un peu de vin blanc et laisser réduire. Vos amis vous aimeront !

Si vous êtes un gourmand de poisson et de fruits de mer, assurez-vous de ne pas manquer fritto misto di pesce, une délicieuse tartinade de poisson et de fruits de mer frits.

Un autre poisson incontournable est prise du jour all'acqua pazza, (littéralement « eau folle » !) qui remonte au Moyen Âge quand les pêcheurs cuisaient leur poisson dans eau de mer assaisonnée avec un peu d'huile d'olive et de tomate.

Recettes végétariennes italiennes

Le climat doux de l'Italie, les champs bien entretenus, les vergers et les bois épais produisent des produits frais ensoleillés, glorieux champignons et parfumé truffe… Nul doute qu'il y a tant de superbes recettes italiennes végétariennes au choix !

Après tout, les meilleurs plats traditionnels italiens viennent de la cucina contadina, la cuisine paysanne. Les plats saisonniers des paysans locaux, c'est-à-dire les légumes, les légumineuses et les céréales, offrent une riche sélection d'ingrédients pour vous mettre l'eau à la bouche recettes italiennes végétariennes.

Parmi les plus connus et les plus adorés figurent aubergine parmigiana – une délicieuse cocotte faite de couches d'aubergines grillées ou frites, de sauce tomate et de fromage – et Caprese Salad – d'épaisses tranches de fromage mozzarella et de tomates fraîches garnies de basilic et d'huile d'olive.


Vivez le local avec ces superbes recettes estivales

The Kitchen sert son succotash d'été sur une sauce tomate cerise avec un filet de saumon.

Steve Redzikowski / Photo de courtoisie

La salade de tomates et pêches Oak at Fourteenth's comprend des boules de mozzarella fraîches et un caramel d'olive qui rassemble les saveurs.

Ce n'est pas parce que c'est la rentrée scolaire cette semaine que l'été est terminé. Surtout pas dans le Colorado, quand il ne commence pas bien après la sortie de l'école au printemps.

Nous avons eu du maïs sucré local, des cantaloups Rocky Ford et des tomates mûries sur vigne seulement pendant quelques semaines, pour l'amour de Dieu.

Mangez beaucoup de tout ce que la courte saison a à offrir et profitez de chaque bouchée.

Ce qui est bien, c'est que même après le début de la routine scolaire, les journées sont encore longues, et la beauté des produits signifie qu'il ne faut pas grand-chose pour faire un repas assez mémorable pour rêver quand le mercure tombe en dessous de zéro dans quelques instants. mois.

Nous avons demandé à des chefs locaux de partager leurs plats d'été préférés. Tous sont assez simples à préparer pour les cuisiniers à domicile. Et grâce aux marchés de producteurs locaux, nous avons accès aux mêmes excellents ingrédients que les chefs.

Voici quelques-uns de leurs favoris :

Steve Redzikowski, chef, copropriétaire de Oak at Fourteenth : L'un des plats les plus populaires du menu Oak est sa salade du marché fermier.

« Nous l'avons utilisé au cours des trois dernières saisons à Oak et à Acorn (à Denver). C'est la seule chose que nous ayons jamais mise au menu qui rivalise avec la salade de chou frisé (en popularité), dit Redzikowski.

La recette est simple, mais avec une touche ou deux. Ses composants les plus vifs sont deux des favoris de la saison : les pêches et les tomates. Mais pas n'importe quelles pêches et tomates. Les pêches proviennent de Palisades, et à cette période de l'année, elles sont souvent la variété à pierre de taille succulente, les tomates sont des héritages des fermes locales. Les favoris de Redzikowski incluent le cherokee violet et les zèbres verts, ainsi que les objets de famille rouges et jaunes.

En plus des tomates et des pêches, Redzikowski utilise de la roquette poivrée et du basilic à la verveine de Red Wagon Farm. Quelques touches de chef accentuent le produit. Des boules de mozzarella fraîches mélangées à de l'huile d'olive ajoutent une touche crémeuse. Un peu de sel et de sucré est introduit via un caramel d'olive &mdash, un sirop simple à base d'olives Kalamata et de purée &mdash qui est peint sur l'assiette pour rassembler les éléments. Pain frit & mdash Redzikowski met le pain au congélateur pendant 10 minutes pour permettre un tranchage fin et uniforme & mdash avant de le faire frire et de l'utiliser comme garniture sur la salade.

Simple de la meilleure façon possible.

Eric Skokan, chef-propriétaire du Black Cat, ainsi que Bramble et Hare : Étant donné que Skokan a sa propre ferme à Niwot, il joue avec les ingrédients du côté de la culture et de la cuisine. À savoir, le bébé maïs japonais. Le maïs lui-même, la version fraîchement cultivée des petites choses en conserve que vous trouvez dans les plats asiatiques, est une chose incroyable, selon Skokan.

« Blanchi frais, il est incroyablement doux », dit-il. “Les cosses sont comestibles. Nous le faisons rôtir et préparons une sauce miso aigre-douce pour l'accompagner. L'épi de maïs rôti entier (qui est comestible) est aussi gros que votre doigt.”

Skokan s'attend à avoir du maïs au marché fermier pour la semaine ou les deux prochaines.

Une autre chose qu'il vend au marché et l'article qui pose le plus de questions sont les fleurs de courge. Chez Black Cat, Skokan fourre les fleurs avec de la ricotta fumée. Le restaurant prépare la ricotta, ajoute une noisette de crème pour la rendre plus riche, et la suspend dans son fumoir pour ajouter une touche de bonté fumée. Skokan then stuffs the soft cheese into the blossoms and heats them for 2 to 3 minutes in a preheated 350-degree oven.

“It just barely melts,” he says. “It’s kind of the goal to have a warm, gooey cheese bite” while not wilting the blossom too much.

At Bramble and Hare, Skokan uses the squash blossoms as croutons, by frying them in a light tempura batter. The batter is equal parts rice flour and finely ground corn meal (from the farm’s polenta corn).

A note for those who have squash vines at home. Skokan explains that the male blossoms are the ones to pick. (They already have done pollination duty and can be eaten.) You can tell the males because they are on a stem the female blossoms are close to the plant.

Another of Skokan’s favorites is a dish of snap beans, blanched quickly in salty water and shocked in an ice bath to stop cooking. He serves the fresh beans with a pistachio or almond tarator sauce. Skokan lightens the rich, garlicky sauce with a bit of lemon juice for the summer.

Kyle Mendenhall, executive chef of The Kitchen restaurants: The restaurants have made their name on their fealty to seasonal, local food. And, while winter vegetables have plenty to offer, summer is, well, special when it comes to produce.

“Colorado is one of the fun, more interesting states when it comes to weather,” Mendenhall says. “We get so many months of cool, dry, snow, things like that. When summer hits, it’s an exciting time.”

One of the first things he thinks of, come summer, is the restaurant’s summer succotash. The dish, a melange of corn, green beans, zucchini and onions, sits on a bed of vibrant sauce made from cherry tomatoes, cooked simply with olive oil and run through a ricer. A salmon fillet is the protein in the dish, although it’s difficult to say that even a perfectly cooked piece of salmon is the star of a dish when the vegetables are so superb.

At the Kitchen Upstairs, the same tomato sauce is served with a chitarra pasta (named for the guitar-like chitarra on which the pasta is cut on the strings), a bit of smoked ricotta and torn basil.

“We serve it at the end of August around here when the tomatoes are coming on full force. We’re right on the cusp,” he says.

Also during tomato time is The Kitchen’s tomato and bread salad, its take on panzanella, the Italian classic made with tomatoes and day-old bread. If you’ve tried to make panzanella before and ended up with mush (albeit good-tasting mush), pay heed to a couple of techniques in the recipe. First, the bread is dried in the oven and then run under the broiler to achieve a golden brown. Second, the tomatoes are salted for 90 minutes and give up some of their liquid before being combined with the other ingredients. The restaurant serves the salad, enlivened by fresh basil and mint, with a roasted chicken breast.

And, parents, as for that end-of-summer nonsense, allow me to make a suggestion. Next week, as your young ones are firmly contained in the classroom, schedule a day off for yourself. Spend it in glorious solitude or with your spouse and make one of these quintessential summer dinners. Your little darlings &mdash who you really do miss now that they’re back in school &mdash don’t have to know a thing about your day of indolence.

Food and memory

Summers, past and present, occupy a vivid spot in our headspace. Amid the long, bright days and trips to the pool are the special foods that marked our childhoods then and those of our children now. Here are the summer food experiences that linger in the imaginations of this week’s chefs:

Strawberry picking

Oak’s chef, Steve Redzikowski knew they were special because his family drove and hour and a half to Long Island to pick them. That, and the taste.

“They were night and day from anything you’d get in the supermarket,” he says of the tiny, oh-so-sweet fruits.

Looking forward to those berries, sprinkled simply with sugar and served on vanilla ice cream, may have helped the long, and very sticky, drive home.

He and his younger brother ate their fill as they picked, just as you would expect. But they also used some of the ripest berries as projectiles. During their strawberry wars, they covered each other in strawberry juice and pulp, denying all the while to their parents &mdash despite being caught red handed and red shirted &mdash that they’d done anything other than pick berries.

On the farm

Eric Skokan spent his childhood summers on his grandparents’ farm.

“When I was tall enough to be able to step over the electric fence that kept the rabbits out, I could eat all the beans I wanted or search for carrots or dig for potatoes,” he says. “The whole world opened up.”

He remembers lunch in the kitchen, always in the kitchen, around a table with a large lazy susan on which rested salted vegetables of one kind or another &mdash radishes, spring onions, cucumbers. His grandmother would salt the vegetables, wash off the salt and make a quick creme fraiche out of their farm- fresh cream.

“The thick, gloppy homemade sour cream and vegetables. We’d eat that with beef tongue, chilled rye bread and horseradish,” he says. “I had that lunch maybe 500 times growing up.”

And he remembers eating a lot of corn.

His grandfather threw the ears, husks on, into the outdoor barbecue pit.

“He’d let the outer three or four or five layers char and burn into ash. Then he’d fish them out, let them cool,” Skokan says.

They’d peel them and we’d eat them with salt and butter.

“Everything was smoky and sweet,” he says. “We’d always eat standing up in front of the barbecue.”

Peach cobbler

For Kyle Mendenhall, executive chef of The Kitchen restaurants, the peak of childhood summer eating was his mom’s cobbler.

In fact, the memory has extended into adulthood he had some just a week or so ago at the family cabin near the Grand Mesa National Forest.

One of his mother’s tricks was to use tapioca instead of cornstarch to thicken the fruit, which was the star of the dish. Otherwise, she often used a mix to put together a biscuit crust.

Of his most recent cobbler experience with luscious Western Slope peaches, he says: “We were waiting for it to come out of the oven. We skipped the dinner and went straight to the cobbler. We didn’t want to fill up on anything else.”

Oak’s Farmers Market Salad

3 tablespoons pitted Kalamata olives

Small balls fresh mozzarella

Palisades peaches, cut into wedges

Local heirloom tomatoes, cut into wedges

Fresh lemon verbena basil (or sub regular basil)

Instructions: For the olive caramel: Bring sugar, water and olives to a simmer and cook until sugar is dissolved. Cool and blend.

For the mozzarella: Toss mozzarrella in good-quality olive oil and sprinkle on Maldon sea salt and freshly ground pepper.

To assemble the salad: Paint plate with olive caramel. (Alternatively, you may put it in a squeeze bottle and squeeze dabs on top of the finished salad.)

Line plate with arugula. Place tomato and peach wedges on top of greens. Add mozzarella balls and fresh herbs.

Source: Steve Redzikowski, Oak at Fourteenth. oakatfourteenth.com

Eric Skokan’s Squash Blossom Croutons

Male squash blossoms (see note)

1 part very finely ground corn meal

Instructions: Mix rice flour and corn meal.

Meanwhile, in a frying pan, heat oil for pan frying, about ¼ inch or more.

Drizzle the soda water into flour mixture until it is the thickness of pancake batter.

Dip in squash blossoms and fry in hot oil, turning to cook batter on both sides. Drain on paper towels and serve immediately as a crouton on a salad or other dish.

Note: Male squash blossoms are the ones that grow on a long stem. The female blossoms, which produce squash grow close to the plant.

Source: Eric Skokan, Black Cat and Bramble and Hare

Eric Skokan’s Summer Tarator Sauce

1 cup toasted almonds or pistachios

2 tablespoons roasted garlic

Instructions: In a food processor, combine the nuts, garlic and 2 tablespoons water. Process on high speed until very smooth, scraping the sides of the bowl if necessary.

With the motor running, slowly add the oil until fully incorporated. Season with the salt. Store in a tightly covered container in the fridge for 4 days.

Notes: Pistachios can be substituted for the almonds.

To roast the garlic, cook 1 cup peeled garlic cloves in 1 cup sunflower oil over medium heat until the garlic turns golden and softens, about 25 minutes. Using a hand strainer, remove the garlic and strain the oil. Store separately in airtight containers for 7 days in the refrigerator.

Source: Eric Skokan, Black Cat and Bramble and Hare. blackcatboulder.com, brambleandhare.com

The Kitchen’s Tomato and Bread Salad with Parsley and Mint

1 cups of parsley leaves, roughly chopped

1 cup of mint leaves, roughly chopped

1 2-ounce can of anchovies (12 fillets), finely chopped

4 cloves of garlic, finely chopped

1 loaf of freshly baked white bread (round or batard shaped, with a good crust)

Instructions: The first step is to salt the tomatoes. This process takes about two hours to do it properly as the tomatoes absorb the salt very slowly. First, cut the tomatoes into a bite-size chunks and toss them in a bowl with 3 heaped tablespoons of salt. After about 30 minutes, transfer them to another bowl discarding any liquid that remains (it will be very salty and not usable). The tomatoes will continue to lose water and the idea is to save the liquid in the second bowl. Leave the tomatoes for up to 90 more minutes in the bowl.

Next, prepare your bread. Take your bread loaf and slice 1-inch thick slices. Then take each slice and tear it with your hands into pieces about the same size as your tomato chunks.

Toss the bread pieces in olive oil and toast in the oven at 250 degrees for 15 minutes to dry them out a bit. Then turn the oven on to broil and bring the croutons to golden brown. Remove them from the oven, flip the croutons over, and brown the other side of the croutons back in the oven. Remove them from the oven and let them cool to room temperature.

Take lemon juice, chopped parsley, mint, anchovies and garlic and add it to your bowl of tomatoes &mdash by now there should be a small pool of tomato water at the bottom of the bowl. Toss thoroughly before adding your croutons. Toss everything together and drizzle generously with olive oil.

Notes: This is my favorite summer salad, when tomato season is in full swing. This dish is also very simple and relies on the flavor of the tomatoes. Around Boulder, that means that we only serve this salad between July and September, depending on the heat. The anticipation only gets us more excited though as we count the days until we can serve it.

This salad goes great with grilled steak or roast chicken on a hot summer day.

Source: Kyle Mendenhall, The Kitchen restaurants

The Kitchen’s Summer Succotash

12 ounces (cleaned weight) summer beans, green or yellow

12 ounces corn, cut from the cob

2 tablespoons butter, optional

Instructions: Cut vegetables in a small dice. Remove corn from the cobs. Sliver garlic.

In a hot rondeau or wide, shallow pan, add ¼ of the olive oil, sauté garlic and thyme for a minute, then add red onion and of the salt. Cook over high heat a few minutes until onions are softened but not mushy. Then add red wine vinegar, stir to incorporate and cook till the onions are tender and the vinegar has evaporated.

Remove onions from pan, laying out to cool. Return the same rondeau to heat. Add another ¼ of the olive oil. Sauté beans with another of salt. Remove and cool.

Repeat this process with the squash and corn. When all vegetables are cooked combine together and serve warm. If you like, you can reheat with butter and chopped parsley.

At The Kitchen, the succotash is served with the cherry tomato sauce and a salmon fillet.

Source: Kyle Mendenhall, The Kitchen restaurants

The Kitchen’s Cherry Tomato Sauce

1 tasse d'huile d'olive extra vierge

Instructions: In a wide, shallow pan such as a rondeau that will fit tomatoes in one layer, simmer all ingredients together until tomatoes start to break down. The oil should start to emulsify with the tomato juice. Pass mixture through the ricer.


22 mouthwatering foods to eat in Italy that aren't pasta

And while it's a good idea to sample as many noodles as you can during your visit, it would be a mistake to limit yourself to them.

The country has plenty of other indulgent and delicious foods, like tender ossobucco and crunchy arancini.

Keep scrolling to see what else you should be sampling on your next trip.


Desserts

Among the desserts in Tuscan cuisine, two standouts from Siena are Panforte, rich in dried fruit and spices, and Ricciarelli a marzipan-based biscuit. Cavallucci are typical sweets for the holidays with their nuts and spices while the Cantuccifrom Prato, dry biscuits made with almonds, are usually dipped in the Tuscan dessert wine Vin Santo at the end of a meal.

In autumn, you must try the Castagnaccio, prepared with chestnut flour (“castagna” is chestnut in Italian), walnuts, raisins, pine nuts, and rosemary.

From appetizers to desserts, Tuscany is full of healthy and tasty foods to satisfy any palate, from the simplest to the most refined. Each dish can make a perfect match with local wines from sparkling to whites, from the big reds known all over the world to dessert wines.

Are you hungry now? Join us on some of our Montalcino Food Tour. There is something to delight every palate!


Voir la vidéo: Panzanella croccante (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Marji

    À mon avis, ce n'est pas logique

  2. Nefertum

    Génial

  3. Tygolrajas

    Ajouté à mes signets. Maintenant, je vais vous lire beaucoup plus souvent!

  4. Keller

    Vous avez frappé la place. Il y a quelque chose à ce sujet, et c'est une bonne idée. Je t'encourage.

  5. Abdalrahman

    Mieux vaut tard que jamais.



Écrire un message