Nouvelles recettes

Beauté et Essex de New York

Beauté et Essex de New York


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

C'était ma fête d'anniversaire et je voulais une toute petite fête, juste quelques copines pour le dîner et les boissons. Pas le gâchis incroyable que j'étais l'année dernière, donnant un "au revoir irlandais" en quittant le bar en plein hiver sans manteau et sans dire à personne que je partais. j'ai choisi Beauté et Essex, un nouveau spot de petites assiettes dans le Lower East Side qui vient d'ouvrir une semaine plus tôt par le chef Chris Santos.

La façade du restaurant était un vieux prêteur sur gages, c'est tout ce que vous voyez quand vous arrivez. Vous traversez la devanture du prêteur sur gages, franchissez une porte, puis il y a ce magnifique restaurant de trois étages derrière. Soyons honnêtes ici... c'est complètement "paysage", alors enfilez votre fedora, votre jean skinny et vos talons hauts, et préparez-vous à vous jeter sur de délicieux cocktails et de la bonne nourriture tout en étant entouré de beaucoup de bon- regarder les gens.

Nous avons partagé un tas de petites assiettes et siroté plusieurs cocktails car c'était mon anniversaire et tout. Nous avons commencé avec des whiskies, puis nous sommes passés aux cocktails pendant le dîner et à l'occasion d'aller aux toilettes où ils servaient du champagne. Oui, ils servent du champagne dans la salle de bain. Aurais-je pu choisir un meilleur endroit pour fêter mon anniversaire qu'un endroit avec des champions gratuits pendant que vous retouchez votre rouge à lèvres ?

Ma très chère amie Allison a une règle, "pas de champagne et pas de gin" quand elle sort avec Lou. En fait, c'est plus la règle de son fiancé pour elle parce qu'il sait que nous aimons faire la fête et finissent généralement par provoquer un chahut. Alors que commande-t-elle ? Le Sapphire soixante-quinze avec du sucre brun myrtille, Bombay Sapphire, bison Prosecco et mélange aigre de Thomaso. J'avais un peu de tout, y compris le paon doré avec un hangar au concombre, et le saké junmai, la pomme Granny Smith, l'ananas et la menthe. Jamie, mon ancien colocataire et partenaire dans le crime ces dernières années, a bu un cocktail appelé The Masterly Touch avec Grey Goose, nectar citron-thym et perles Campari, puis a continué à l'appeler le "Motherly Touch" même lorsque le serveur a corrigé elle à chaque fois.

Notre nourriture variait d'une variété de petites bouchées et d'assiettes à partager comme le pan con tomate classique, le carpaccio de bœuf de Kobe au wasabi, le jaune d'œuf, les wontons croquants et le nori au sésame, les rouleaux de printemps croustillants à la banh-mi avec du porc rôti char-sui, coriandre et aïoli à la sriracha pour tremper. Enfin, nous avons eu les boulettes de bisque de homard à la citronnelle, au lait de coco et aux aromates thaïlandais. Mon seul reproche, c'est que lorsque nous avons commandé les piments shishito carbonisés, qui ont toujours été mon préféré depuis mes voyages en Espagne, le serveur a préfacé la commande avec le commentaire le plus ringard de tous.

Il essayait de nous vendre des piments shishito (alors que je n'avais pas besoin de vendre quoi que ce soit), il a expliqué qu'il y a quelques années, l'edamame était la nourriture à la mode à manger. Maintenant que nous sommes dans le dernier restaurant à la mode, nous pourrions aussi bien obtenir la nouvelle nourriture la plus chaude, les piments shishito carbonisés. J'ai presque vomi dans ma bouche après avoir entendu son air ringard de Sex and the City, mais j'admets que nous les avons quand même commandés.

Le restaurant était très amusant, très fréquenté et un peu plus tendance que mon endroit habituel, mais si vous êtes prêt à dépenser un peu d'argent, vous serez heureux de partager l'expérience avec vos amis et de vous faire bourdonner. les champions gratuits dans les toilettes. N'oubliez pas de donner un pourboire au barman de votre salle de bain.


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de n'y assister que pendant deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans de plus à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la plus grande partie de l'année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe, ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Brooklyn, New York's Mojo. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté au monde la marque unique de Santos de repas communautaires expérientiels avec son vaste menu de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « le restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de choix pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos travaille sur deux nouveaux restaurants en 2016 qui sont prévus pour Los Angeles et Las Vegas. En outre, il travaille actuellement sur son premier livre de cuisine et espère toujours lancer une ligne de vêtements de chef inspirés du tatouage avec la célèbre tatoueuse Michelle Myles. [ citation requise ]


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de n'y assister que pendant deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans de plus à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la majeure partie d'une année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe - ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Mojo de Brooklyn, New York. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté au monde la marque unique de Santos de repas communautaires expérientiels avec son vaste menu de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de choix pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos travaille sur deux nouveaux restaurants en 2016 qui sont prévus pour Los Angeles et Las Vegas. En outre, il travaille actuellement sur son premier livre de cuisine et espère toujours lancer une ligne de vêtements de chef inspirés du tatouage avec la célèbre tatoueuse Michelle Myles. [ citation requise ]


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de n'y assister que pendant deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la majeure partie d'une année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe - ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Brooklyn, New York's Mojo. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté au monde la marque unique de Santos de repas communautaires expérientiels avec son vaste menu de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « le restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de choix pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos travaille sur deux nouveaux restaurants en 2016 qui sont prévus pour Los Angeles et Las Vegas. En outre, il travaille actuellement sur son premier livre de cuisine et espère toujours lancer une ligne de vêtements de chef inspirés du tatouage avec la célèbre tatoueuse Michelle Myles. [ citation requise ]


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de n'y assister que pendant deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la majeure partie d'une année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe - ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Brooklyn, New York's Mojo. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté le monde à la marque unique de Santos de repas communautaire expérientiel avec son menu expansif de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « le restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de base pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos travaille sur deux nouveaux restaurants en 2016 qui sont prévus pour Los Angeles et Las Vegas. En outre, il travaille actuellement sur son premier livre de cuisine et espère toujours lancer une ligne de vêtements de chef inspirés du tatouage avec la célèbre tatoueuse Michelle Myles. [ citation requise ]


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de n'y assister que pendant deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans de plus à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la majeure partie d'une année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe - ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Mojo de Brooklyn, New York. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté au monde la marque unique de Santos de repas communautaires expérientiels avec son vaste menu de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de base pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos travaille sur deux nouveaux restaurants en 2016 qui sont prévus pour Los Angeles et Las Vegas. En outre, il travaille actuellement sur son premier livre de cuisine et espère toujours lancer une ligne de vêtements de chef inspirés du tatouage avec la célèbre tatoueuse Michelle Myles. [ citation requise ]


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de ne fréquenter que deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans de plus à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la plus grande partie de l'année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe, ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Mojo de Brooklyn, New York. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté au monde la marque unique de Santos de repas communautaires expérientiels avec son vaste menu de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « le restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de choix pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos travaille sur deux nouveaux restaurants en 2016 qui sont prévus pour Los Angeles et Las Vegas. En outre, il travaille actuellement sur son premier livre de cuisine et espère toujours lancer une ligne de vêtements de chef inspirés du tatouage avec la célèbre tatoueuse Michelle Myles. [ citation requise ]


Chris est né en 1971 à Fall River, dans le Massachusetts. Sa mère était d'origine irlandaise et son père était d'ascendance portugaise. Le plus jeune de quatre enfants, il a deux frères et une sœur. [ citation requise ]

À 13 ans, le premier travail de Santos dans la cuisine était de laver des casseroles dans un petit restaurant local de sa ville natale de Bristol, Rhode Island. [1] Finalement, le chef l'a déplacé de l'évier à la cuisinière où il a commencé à apprendre à cuisiner au début de son adolescence. [2]

Il a fréquenté le Bristol High School à Bristol, Rhode Island, où il a obtenu son diplôme en 1989. Après avoir obtenu son diplôme, Santos a étudié les arts culinaires à l'Université Johnson & Wales à Providence, Rhode Island, prévoyant initialement de n'y assister que pendant deux ans. Cependant, après que l'école lui ait décerné une bourse, il est resté deux ans de plus à étudier la gestion de la restauration et de l'hôtellerie, obtenant son diplôme en 1993 avec mention. [3]

Même si Santos apprécie sa formation en art culinaire chez Johnson & Wales, il se considère davantage comme un chef "autodidacte", n'ayant jamais suivi de formation formelle auprès de maîtres cuisiniers estimés tels que Jean Georges, Boulud ou Batali. [4]

Après avoir obtenu son diplôme de Johnson & Wales, Santos a déménagé à New York et en 1994, il a été embauché par l'emblématique Time Café, où il deviendrait finalement chef exécutif à l'âge de 23 ans, restant jusqu'en 1998. [5] [6]

En 1999, il a consacré la majeure partie d'une année à visiter 14 pays et plus de 40 villes d'Europe - ce qui n'a fait que renforcer sa passion et son amour pour la cuisine. [3] [4]

En 2000, Santos est retourné à New York. L'un de ses premiers emplois en cuisine à son retour aux États-Unis était au Cranebook Restaurant and Tearoom d'inspiration française de Boston. [1] Il a fait un bref passage en tant que chef consultant pour Rue 57. En novembre 2000, à l'âge de 29 ans, Santos a ouvert son premier restaurant, Wyanoka, où il était associé et chef exécutif. [5] [7] Wyanoka, un petit "joyau caché" d'un restaurant avec seulement 27 places, a rapidement eu un public déterminé et fidèle et a reçu des critiques élogieuses de publications telles que le New York Times, où il a été favorablement critiqué par la nourriture actuelle. critique Sam Sifton.

En 2003, il est devenu chef exécutif du restaurant latin primé Suba, et l'année suivante, il a occupé le même poste au Brooklyn, New York's Mojo. Simultanément, il était copropriétaire/chef exécutif de la Mexican Sandwich Company à Brooklyn, New York. [5]

En janvier 2005, Santos a ouvert son restaurant le plus populaire à l'époque, The Stanton Social, avec les partenaires Rich Wolf et Peter Kane. Ce restaurant, situé dans le Lower East Side de New York, a été très bien reçu et a été salué dans de nombreux magazines et journaux célèbres tels que Temps libre à New York, [8] Magazine new-yorkais, [9] et Le New York Times. [10] Le Stanton Social a présenté au monde la marque unique de Santos de repas communautaires expérientiels avec son vaste menu de petites assiettes multiculturelles. Il a fermé fin 2018. En 2007, il a été nommé Star Chefs Rising Star Chef et a commencé à développer un restaurant sœur pour son premier succès retentissant.

En décembre 2010, Santos a ouvert son plus grand restaurant à ce jour, Beauty & Essex. Le magasin historique M. Katz Furniture du Lower East Side a été transformé en un spectaculaire restaurant et salon à deux niveaux avec un lustre en cristal à deux étages et une lucarne de vingt pieds. Quelques mois après son ouverture, Beauty & Essex a été élu « restaurant le plus chaud des États-Unis ». Une destination de choix pour la clientèle de premier plan, le restaurant réservé en permanence a continué à propulser la carrière de Santos en tant que chef influent et célèbre.

En janvier 2016, Santos devrait ouvrir Vandal, son troisième restaurant dans le Lower East Side de Manhattan. Santos is working on two new restaurants in 2016 which are slated for Los Angeles and Las Vegas. In addition, he is currently working on his first cookbook, and still hopes to launch a long-rumored line of tattoo-inspired chef apparel with celebrity Tattoo Artist Michelle Myles. [ citation needed ]


Chris was born in 1971, in Fall River, Massachusetts. His mother was of Irish descent and his father was of Portuguese ancestry. The youngest of four children, he has two brothers and one sister. [ citation needed ]

At age 13, Santos's first job in the kitchen was washing pots at a small local restaurant in his hometown of Bristol, Rhode Island. [1] Eventually the chef moved him from the sink to the stove where he started learning how to cook in his early teens. [2]

He attended Bristol High School in Bristol, Rhode Island, graduating in 1989. Upon graduation, Santos studied culinary arts at Johnson & Wales University in Providence, Rhode Island, initially planning on attending for only two years. However, after the school awarded him a fellowship, he remained for two more years studying restaurant and hotel management, graduating in 1993 with honors. [3]

Even though Santos is appreciative of his culinary art training at Johnson & Wales, he considers himself to be more so a "self-taught" chef, never undergoing formal training under esteemed master chefs such as Jean Georges, Boulud, or Batali. [4]

After graduating from Johnson & Wales, Santos moved to New York City and in 1994, he was hired by the iconic Time Café, where he eventually would become executive chef at the age of 23, remaining until 1998. [5] [6]

In 1999, he devoted the better part of a year visiting 14 countries and over 40 cities in Europe - which only furthered his passion and love for cooking. [3] [4]

In 2000, Santos returned to NYC. One of his first kitchen jobs upon returning to the US was at Boston's French-inspired Cranebook Restaurant and Tearoom. [1] He pulled a brief stint as consulting chef for Rue 57. In November 2000, at the age of 29, Santos opened his first restaurant, Wyanoka, where he was partner and executive chef. [5] [7] Wyanoka, a tiny "hidden gem" of a restaurant with just 27 seats, soon had a determined and loyal following and received glowing reviews from publications such as The New York Times, where he was favorably critiqued by current food critic Sam Sifton.

In 2003, he became executive chef at award-winning Latin restaurant Suba, and the following year he held the same position at Brooklyn, New York's Mojo. Simultaneously, he was co-owner/executive chef at The Mexican Sandwich Company in Brooklyn, New York. [5]

In January 2005, Santos opened his most successful restaurant at the time, The Stanton Social, with partners Rich Wolf and Peter Kane. This restaurant, located in New York City's Lower East Side, was very well received and has been praised in many celebrated magazines and newspapers such as Time Out New York, [8] New York Magazine, [9] and The New York Times. [10] The Stanton Social introduced the world to Santos' unique brand of experiential communal dining with its expansive menu of multi-cultural small plates. It closed at the end of 2018. In 2007, he was named Star Chefs Rising Star Chef and began developing a sister-restaurant to his first smash hit.

In December 2010, Santos opened his largest restaurant to date, Beauty & Essex. The Lower East Side's historic M. Katz Furniture store was transformed into a dramatic bi-level restaurant and lounge with a two-story crystal chandelier and a twenty-foot skylight. Within months of opening, Beauty & Essex was voted the "Hottest Restaurant in the U.S." A staple destination for A-list clientele, the perennially booked restaurant has continued to propel Santos' career as an influential, celebrity chef.

In January 2016, Santos is scheduled to open Vandal, his third restaurant in Manhattan's Lower East Side. Santos is working on two new restaurants in 2016 which are slated for Los Angeles and Las Vegas. In addition, he is currently working on his first cookbook, and still hopes to launch a long-rumored line of tattoo-inspired chef apparel with celebrity Tattoo Artist Michelle Myles. [ citation needed ]


Chris was born in 1971, in Fall River, Massachusetts. His mother was of Irish descent and his father was of Portuguese ancestry. The youngest of four children, he has two brothers and one sister. [ citation needed ]

At age 13, Santos's first job in the kitchen was washing pots at a small local restaurant in his hometown of Bristol, Rhode Island. [1] Eventually the chef moved him from the sink to the stove where he started learning how to cook in his early teens. [2]

He attended Bristol High School in Bristol, Rhode Island, graduating in 1989. Upon graduation, Santos studied culinary arts at Johnson & Wales University in Providence, Rhode Island, initially planning on attending for only two years. However, after the school awarded him a fellowship, he remained for two more years studying restaurant and hotel management, graduating in 1993 with honors. [3]

Even though Santos is appreciative of his culinary art training at Johnson & Wales, he considers himself to be more so a "self-taught" chef, never undergoing formal training under esteemed master chefs such as Jean Georges, Boulud, or Batali. [4]

After graduating from Johnson & Wales, Santos moved to New York City and in 1994, he was hired by the iconic Time Café, where he eventually would become executive chef at the age of 23, remaining until 1998. [5] [6]

In 1999, he devoted the better part of a year visiting 14 countries and over 40 cities in Europe - which only furthered his passion and love for cooking. [3] [4]

In 2000, Santos returned to NYC. One of his first kitchen jobs upon returning to the US was at Boston's French-inspired Cranebook Restaurant and Tearoom. [1] He pulled a brief stint as consulting chef for Rue 57. In November 2000, at the age of 29, Santos opened his first restaurant, Wyanoka, where he was partner and executive chef. [5] [7] Wyanoka, a tiny "hidden gem" of a restaurant with just 27 seats, soon had a determined and loyal following and received glowing reviews from publications such as The New York Times, where he was favorably critiqued by current food critic Sam Sifton.

In 2003, he became executive chef at award-winning Latin restaurant Suba, and the following year he held the same position at Brooklyn, New York's Mojo. Simultaneously, he was co-owner/executive chef at The Mexican Sandwich Company in Brooklyn, New York. [5]

In January 2005, Santos opened his most successful restaurant at the time, The Stanton Social, with partners Rich Wolf and Peter Kane. This restaurant, located in New York City's Lower East Side, was very well received and has been praised in many celebrated magazines and newspapers such as Time Out New York, [8] New York Magazine, [9] and The New York Times. [10] The Stanton Social introduced the world to Santos' unique brand of experiential communal dining with its expansive menu of multi-cultural small plates. It closed at the end of 2018. In 2007, he was named Star Chefs Rising Star Chef and began developing a sister-restaurant to his first smash hit.

In December 2010, Santos opened his largest restaurant to date, Beauty & Essex. The Lower East Side's historic M. Katz Furniture store was transformed into a dramatic bi-level restaurant and lounge with a two-story crystal chandelier and a twenty-foot skylight. Within months of opening, Beauty & Essex was voted the "Hottest Restaurant in the U.S." A staple destination for A-list clientele, the perennially booked restaurant has continued to propel Santos' career as an influential, celebrity chef.

In January 2016, Santos is scheduled to open Vandal, his third restaurant in Manhattan's Lower East Side. Santos is working on two new restaurants in 2016 which are slated for Los Angeles and Las Vegas. In addition, he is currently working on his first cookbook, and still hopes to launch a long-rumored line of tattoo-inspired chef apparel with celebrity Tattoo Artist Michelle Myles. [ citation needed ]


Chris was born in 1971, in Fall River, Massachusetts. His mother was of Irish descent and his father was of Portuguese ancestry. The youngest of four children, he has two brothers and one sister. [ citation needed ]

At age 13, Santos's first job in the kitchen was washing pots at a small local restaurant in his hometown of Bristol, Rhode Island. [1] Eventually the chef moved him from the sink to the stove where he started learning how to cook in his early teens. [2]

He attended Bristol High School in Bristol, Rhode Island, graduating in 1989. Upon graduation, Santos studied culinary arts at Johnson & Wales University in Providence, Rhode Island, initially planning on attending for only two years. However, after the school awarded him a fellowship, he remained for two more years studying restaurant and hotel management, graduating in 1993 with honors. [3]

Even though Santos is appreciative of his culinary art training at Johnson & Wales, he considers himself to be more so a "self-taught" chef, never undergoing formal training under esteemed master chefs such as Jean Georges, Boulud, or Batali. [4]

After graduating from Johnson & Wales, Santos moved to New York City and in 1994, he was hired by the iconic Time Café, where he eventually would become executive chef at the age of 23, remaining until 1998. [5] [6]

In 1999, he devoted the better part of a year visiting 14 countries and over 40 cities in Europe - which only furthered his passion and love for cooking. [3] [4]

In 2000, Santos returned to NYC. One of his first kitchen jobs upon returning to the US was at Boston's French-inspired Cranebook Restaurant and Tearoom. [1] He pulled a brief stint as consulting chef for Rue 57. In November 2000, at the age of 29, Santos opened his first restaurant, Wyanoka, where he was partner and executive chef. [5] [7] Wyanoka, a tiny "hidden gem" of a restaurant with just 27 seats, soon had a determined and loyal following and received glowing reviews from publications such as The New York Times, where he was favorably critiqued by current food critic Sam Sifton.

In 2003, he became executive chef at award-winning Latin restaurant Suba, and the following year he held the same position at Brooklyn, New York's Mojo. Simultaneously, he was co-owner/executive chef at The Mexican Sandwich Company in Brooklyn, New York. [5]

In January 2005, Santos opened his most successful restaurant at the time, The Stanton Social, with partners Rich Wolf and Peter Kane. This restaurant, located in New York City's Lower East Side, was very well received and has been praised in many celebrated magazines and newspapers such as Time Out New York, [8] New York Magazine, [9] and The New York Times. [10] The Stanton Social introduced the world to Santos' unique brand of experiential communal dining with its expansive menu of multi-cultural small plates. It closed at the end of 2018. In 2007, he was named Star Chefs Rising Star Chef and began developing a sister-restaurant to his first smash hit.

In December 2010, Santos opened his largest restaurant to date, Beauty & Essex. The Lower East Side's historic M. Katz Furniture store was transformed into a dramatic bi-level restaurant and lounge with a two-story crystal chandelier and a twenty-foot skylight. Within months of opening, Beauty & Essex was voted the "Hottest Restaurant in the U.S." A staple destination for A-list clientele, the perennially booked restaurant has continued to propel Santos' career as an influential, celebrity chef.

In January 2016, Santos is scheduled to open Vandal, his third restaurant in Manhattan's Lower East Side. Santos is working on two new restaurants in 2016 which are slated for Los Angeles and Las Vegas. In addition, he is currently working on his first cookbook, and still hopes to launch a long-rumored line of tattoo-inspired chef apparel with celebrity Tattoo Artist Michelle Myles. [ citation needed ]


Voir la vidéo: LA REALIDAD DE VIVIR EN NUEVA YORK (Mai 2022).